• Affaire Dreyfus...

     

    Affaire Dreyfus...

     

    Lorsque j'étais jeune j'ai lu l'histoire de Alfred Dreyfus parcourant avec passion la lecture des  livrets reliés en tomes que mes parents avaient, car ces feuillets étaient très fins et glissés sous les portes dans les années après guerre, l'interprétation par Yves Duteil le neveu de Dreyfus m'a fait surgir en mémoire ces faits réels.

     

     

    Affaire Dreyfus...

     

    L'affaire Dreyfus, de 1894 à 1906, est une nouvelle épreuve pour la République, après le scandale de Panama qui rejaillit gravement sur certains dirigeants politiques et déclenche une vague d'antiparlementarisme et d'antisémitisme.

    Le capitaine Alfred Dreyfus est dégradé et condamné à la déportation à vie en Guyane, accusé d'avoir transmis des documents secrets à l'Allemagne après la découverte, dans une corbeille, d'un bordereau d'envoi aux services allemands de notes relatives aux activités militaires de la France.

    En 1896, une contre-enquête menée par le lieutenant-colonel Picquart du service de Renseignement établit la culpabilité du commandant Esterhazy et démontre la fabrication d'un faux accusant injustement le capitaine Dreyfus.

     Le 13 janvier est publié dans le journal L'Aurore un article d'Émile Zola intitulé « J'accuse », visant à déclencher contre lui un procès et à démentir les propos tenus à la Chambre des députés par Jules Méline :

    _« Il n'y a pas en ce moment, il ne peut pas y avoir d'affaire Dreyfus. »

    Zola est inculpé et condamné à un an de prison.

    Deux camps s'opposent dans le pays.

    En août 1898, une nouvelle enquête, ouverte par le Ministre de la guerre, établit que  un faux a en réalité été fabriqué par le commandant Henry, qui se suicide peu après en prison.

    Charles Maurras estime qu'il s'agit d'un faux patriotique ne remettant pas en cause la culpabilité de Dreyfus.

    L'émotion est particulièrement vive lorsque le capitaine Marchand reçoit l'ordre de quitter Fachoda sur le Haut Nil pour ne pas contrarier les intérêts anglais, alors que la Chambre des députés avait adopté les crédits de l'expédition par 482 voix, dont celle de Jaurès, au nom du « vote national », contre 22.

    Bien que la Cour de cassation ait cassé l'arrêt condamnant Dreyfus, le Conseil de guerre condamne cette fois Dreyfus, le 7 août 1899, à dix ans avec les circonstances atténuantes.

    Le 19 septembre 1899, le Président de la République, Émile Loubet, le gracie.

    Une loi du 27 décembre 1900, à l'initiative du gouvernement Waldeck-Rousseau, amnistie les faits se rattachant à l'affaire Dreyfus notamment les délits de presse, de réunion et d'association.

    La Cour de cassation annule sans renvoi le jugement du Conseil de guerre, l'innocence de Dreyfus est reconnue par la Cour de cassation mais seulement en 1906.

    Une loi du 19 juillet 1906 réintègre le capitaine Dreyfus au grade de lieutenant-colonel et une autre le lieutenant-colonel Picquart au grade de général de brigade.

     

     

    Affaire Dreyfus...

    « On a tous besoin d'amour.Attention à l'abus...! »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 06:54

    bon jeudi avec le froid et la gréve vaut mieux rester chez soi

    gros bisous bisous 

    2
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 08:26

                                                          Bonjour Marie

    Ah l'affaire DREYFUS,

    Bel article et historique

    Merci pour ton commentaire sur le billet de DEMIS ROUSSOS, ce fut un petit clin d'oeil au petit jeu musical de DADDY d'hier

    Passe un bon jeudi en ce 05 décembre

    ça caille sur LILLE

    Amitié

    Jean

    3
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 08:31

    Ce qui se passe dans les couloirs de la république n'est pas toujours très propre, il y a les affaires qui ont fait grand bruit, telle l'affaire Dreyfus et il y a les affaire dont peu de monde parle, telle l'affaire Ben Barka, l'affaire Robert Boulin et toutes celles que l'on ne soupçonne même pas, les coulisses du pouvoir sont plus sales que les égouts de Paris

    Amicalement

    Claude

    4
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 08:34

    Bravo à toi, Marynord, d'avoir rappelé cette histoire ; je suis d'accord avec Claude. D'ailleurs, je me dépêche, je cours à la manif pour une société plus juste, avec des vraies valeur de liberté. Marre de tous ces mensonges, inégalités, injustices,  etc.

    Je t'embrasse. Excellente journée et vive la grève !

    5
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 10:45

    bonjour Mary , l'affaire Dreyfus

    une grosse affaire , merci de nous la rappeler

    belle journée et gros bisous

    Elyci

    6
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 11:10

    Bonjour Marie

    C'est une histoire que j'ai lu à fond , merci de nous l'avoir poster , j'ai apprécié la lecture .

    Je te souhaite une très bonne journée

    Gros bisous

    7
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 11:28

                                                   Rebonjour MARIE

    Pour Saint Nicolas

    Bien au contraire, il faut écrire ton article

    Allez

    Passe un bel après-midi

    Amitié

    Jean

    8
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 14:39

    Bonjour Marynord

    sûr que des affaires comme Dreyfus ne seront

    jamais résolues car les gouvernements ne le veulent pas

    ça soulève beaucoup de personnes dans

    le monde politique qui n'est pas propre du tout ,

    mais de tout temps c'est comme ça pas prêt

    de changer, merci pour ton gentil commentaire

    je voulais pas mettre de photos de moi mais après tout

    rien à cacher ! c'est moi, le corbeau était apprivoisé

    par mon défunt mari date de 4 ans , il venait partout

    dans la maison et un jour quelqu'un qui se dérangeait???

    me la fait prendre par la police municipale

    soi-disant interdit je l'ai jamais revu, il y a

    des  C... s partout car Getty était trop gentil et allait

    avec tout le monde j'ai pleuré

    pendant une semaine amicalement bisou ,

    Dites-moi vous aimer la dentelle ,

     

    9
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 16:26

    Je me souviens bien avoir lu ce qui concerne cette affaire, un sacré méli-mélo politique dont cet homme a fait les frais. 

    bonne fin de journée.

    10
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 16:53

    bonjour MArie , oui une affaire sans fin ... !!!  et la chanson  j'aime  bisous a+ bel am

    11
    Zoe
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 17:45
    Bonjour,Marynord!
    Oui "L'Affaire" qui a divise la France.
    Il y a ,a Jerusalem,une rue Emile Zola,j'y ai meme habite.
    Lors de la degradation publique du capitaine Dreyfus,le journaliste viennois Theodore Herzl,qui "couvrait" l'Affaire" a declare:"Si meme en France,le pays des Droits de l'Homme",on crie :"Mort aux Juifs",c'est donc que les Juifs ne seront en securite que dans leur propre Etat."
    Herzl a alors lance l'idee du sionisme (retour a Sion).
    Le reste,c'est de l'Histoire.
    Merci a vous de ce billet.
    12
    Vendredi 6 Décembre 2019 à 06:10

    Bonjour Mary

    Cette affaire revient régulièrement dans les média, elle a fait et fera  encore couler beaucoup d'encre.

    Je te souhaite une très bonne journée

    Bisous

    Marie

    13
    Vendredi 6 Décembre 2019 à 07:25

    matinale car ma journée chargée 

    matin en route apres midi également 

    ça arrive mdrrr

    bisous bisous bon weekend bon vendredi mon amie 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :