• Ah c'est vous l'institutrice...heu...

    Ah c'est vous l'institutrice...heu...

     

     

    Lorsque j'étais en Guadeloupe il y eut aussi de belles rencontres avec lesquelles ce fut très agréable de discuter de choses divertissantes, enrichissantes.

    Lors de la présentation de spectacles aux médias nous sommes bien placés pour ne rien manquer, du fait que c'est à la table des représentants de la télé RFO, que nous étions pour diner.

    La dame responsable de télévision avec qui j'ai discuté un moment de propos et goûts communs après une phrase que j'énonçais me regarde dans les yeux en l'occurrence les siens magnifiques, noirs jais reflet moirés, et m'annonce  :

    _" C'est étrange ce que vous me dites là, ça me rappelle ce qui est arrivé à ma maman. "

    Mes mots étant :

    _" Vous savez je ne vois pas la couleur des gens, d'abord je suis souvent ailleurs, perdue  en pensées dans des horizons lointains, parfois hors du temps ! "

    Et là cette jolie femme me raconte son anecdote. 

    _" Maman était institutrice en métropole puisque je suis née dans le Sud de la France et y ai vécu longtemps, elle enseignait aux enfants du cours élémentaire.

    Un soir après la classe maman vit arriver une femme vers elle qui la regardant reste interloquée  et balbutie :

    _" Ah...heu...c'est vous l'institutrice de ma fille, je...je ne savais pas...que..."

    Ma mère gentiment a fini sa phrase :

     _ " Vous ne saviez pas que j'étais noire, enfin presque noire, créole quoi...? "

     _ Heu non ma fille ne me l'a jamais dit, ni aucune de ses petites camarades ! ".

    La jeune dame avec qui je devisais souriait en me narrant cette histoire, concluant :

    _" Les enfants sont plus tolérants  que les adultes et ne voient pas " la différence ".

    C'est vrai car si on explique aux enfants les valeurs, le pourquoi et le vrai sens d'un mot ils comprennent très bien...

     

    Ah c'est vous l'institutrice...heu...

    Ce n'est pas la dame dont je parle dans mon article, mais Chantal que j'apprécie beaucoup.

    Ah c'est vous l'institutrice...heu...

     

    « Cathédrale Saint-André Bordeaux.Béguinage à Courtrai. »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    3
    Samedi 22 Octobre 2016 à 13:12
    Qu'importe la couleur de la peau et cela dit j'ai eu ma première belle fille créole et mon petit fis est métissé et la second est également de couleur et je l'aime bien !!!! Les enfants ne se soucient pas de la couleur de la peau, mais bien souvent ce sont les adultes qui les induisent en erreur.... Bonne journée, bisous du Sud-ouest
    2
    Samedi 22 Octobre 2016 à 10:21

    Qu'importe la couleur de notre peau...

    c'est la couleur de notre âme qui compte !

     

    bises

    Marie

     

    1
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 17:35

    Bonsoir Marie

    J'ai eu le privilège de t'entendre me raconter cette anecdote de vive voix he!

    Ah la la les préjugés sont parfois bien pesants et les adultes parfois , qu'est-ce qu'ils sont cons quand même !

    Je te souhaite une bonne soirée.

    Gros bisous la belle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :