• Ce jour gris...

     

      

    Ce quinze décembre est gris comme celui où tu nous a quittés, gris dehors, gris uniforme sur toutes les choses m'entourant, gris dans mes yeux remplis de perles des pleurs que rien ni personne ne pouvait empêcher d'inonder ton visage pour un dernier baiser.

    Gris tristesse du vide jamais comblé, gris le vêtement que tu portais simple comme l'a été ton parcours rempli d'amour pour les tiens.

    Gris le manteau que j'ai "osé "mettre avec seulement une mantille noire cachant le blond de mes cheveux que tu aimais, car je savais pertinemment, que tu ne voulais pas que moi ton unique fille soit habillée d'habits trop sombres, donc pas ce jour là non plus, pourtant si noir dans mon coeur.

    Gris ce jour, gris le temps, gris mon coeur rempli de toi, gris  ce  coloris que je porte rarement depuis ton départ.

    Gris tristesse en cette vidéo de ton chanteur préféré.

     

    1277448.jpg

     

    Le quinze décembre 1980, tu es partie là-haut maman, et depuis ce matin l'angoisse m'étreint, car tu n'es plus là, et seules les personnes me connaissant très bien savent ce que je ressens ce jour.

     

    Tout ce temps sans toi, temps passé, filé, trépassé...


    D'autres aléas, des tristesses,  viennent alourdir ce mal qui étreint ma gorge, que je ne peux pas allèger, c'est comme si le monde allait s'arrêter de tourner, et il ne doit pas en être ainsi...


    J'ai continué mon parcours, je le poursuis, je chemine, je  titube, je me relève, j'écris,  et parfois mes pensées restent en survol, mon regard se voile comme maintenant, mais tu m'as toujours dit de me battre, de lutter, comme tu l'as fait toi ma chère maman que j'aime.

     

    lpivfj05kc6
     


    « Folklore : Boire le café !Sans raison. »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :