• Clopin-clopant : Incertitude...

    av-incert-jpg.JPG

     

     

    Pourquoi, pourquoi, je ne sais, me pèse si souvent cette angoisse, que je ne puis exprimer, quoi que je fasse ?


    Je ne sais quoi me manque à l'âme, au corps, peut-être aux deux, dont je ne puis dire, ni le pourquoi, ni le comment !

     

    Le soir, je voudrais qu'il fût midi ou matin.

     

     Le matin ou à midi, je ne suis pas plus heureuse.

     

    Survient l'hiver :

    _ Que l'été est long à venir avec ses beaux jours !


    Et survient l'été :

    _ Que je voudrais revoir la neige et le givre de l'hiver !

    La ville m'attriste et me fatigue :

    _Et une fois à la campagne :

    _Ah  que je serais bien à la ville illuminée !

    Ceux que toujours je veux voir, viennent à moi et savent où me trouver, et ceux que je voudrais loin aussi !...

    La solitude me pèse :

    Oh  que je voudrais trouver une personne à qui dévider ma pelote d'idées et de pensées !

    Puis quand tout marche à mon gré, je reste inerte et ne dis rien, languissante de ma solitude !

    Pourquoi cela se passe-t-il, comment cela se passe, je n'en sais rien, mais que cela me pèse et me peine.

    C'est en vain que je cherche quelque remède dans les livres et les écritures, mais aucune panacée n'existe !

     

    Nous ne sommes jamais heureux de ce qu'on a et sommes d'éternels insatisfaits.

    Et pourtant la vie apporte de belles joies quoique soit le mode choisi.

     

    Sachons prendre le temps de le savourer !...

     

     

    Fichier hébergé par Archive-Host.com

     

    « Des petits instants précieux.Savoir écouter... »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Janvier 2009 à 13:39
    la neige a fondu chez nous. nous avions de très beaux paysages. bon week-end.
    2
    Samedi 10 Janvier 2009 à 23:49
    cette réflexion est si belle et si vraie!!! on a tellement de mal à profiter du présent , on recherche trop souvent  l'avant ou l'après .D'en être conscient c'est déjà une bonne chose. Bon dimanche . Josy
    3
    Dimanche 11 Janvier 2009 à 11:38
    il faut savoir savourer les instanst quotidiens comme maintenant , je suis tranquille à la maison, seule, les enfnatsn étant partis se ballader avec leur père...
    4
    paolo
    Lundi 8 Juillet 2013 à 20:05
    Et pourtant il parait simple d'être heureus de pas grand chose, un beau paysage, le chant d'un oiseau, le sourire d'un enfant,la mer toujours belle et infinie, un texte qui nous émeut, somme nous blasés de tout? je ne le crois pas.
    5
    André
    Lundi 8 Juillet 2013 à 20:05
    Je croyais que nous deux
    on avait le soleil dans nos coeurs à jamais
    aujourd'hui j'ai le coeur gros
    reviens Sarah
    André
    6
    Petit pain d'épices
    Lundi 8 Juillet 2013 à 20:05
    Elégie digne de Lamartine. Grosses bises Petit pain d'épices au nez pelé
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :