• Épiphanie fête et galette.

     


     

    Épiphanie fête et galette.

     
     
     
    Réunion agréable qu'est la fête de l'Épiphanie qui prolonge les fêtes précédentes, mais  qui dure plus longtemps qu'un jour, normalement le six janvier, l'arrivée des rois mages en Galilée.
     
     
    Maintenant cette galette est vendue avant la date, et tout le mois durant.
     
     
    Cette pâtisserie dont les enfants  mangent avec surtout l'espoir, la joie d'avoir le petit  et inattendu personnage à l'intérieur d'une part.
     
     
    C'est très difficile et compliqué de satisfaire un petit enfant qui l'espoir au fond du regard dévore, et comme est grande sa déception lorsque la dernière bouchée avalée, il n'a rien trouvé à l'intérieur de son morceau choisi.
     
     
    Alors parfois on " triche ", ce n'est pas un péché pour le sourire d'un enfant de faire en sorte qu'il soit heureux.
     

    A la maison lorsque les enfants étaient plus jeunes et tous  réunis autour de la table familiale, même si le jour de la fête des rois tombait un jour de semaine, on " tirait les rois ", et c'était fabuleux, mais un peu triste pour ceux qui n'avaient pas la fève.
     

    Fève qui avait vraiment la forme de haricot, puis plus tard ce furent des sujets en porcelaine, remplacés parfois par du plastique dur.
     

    Une année, oh la la, il y a très...très longtemps où nous étions tous réunis avec mon jeune frère, sa femme et leur premier enfant, ce fut compliqué, car cette fève dépassait de la part de mon jeune fils âgé comme son cousin de cinq ans à peu près, donc j'ai remis en douce dans une autre part une pièce de monnaie afin que ce petit enfant ait aussi une couronne à mettre sur la tête pour  immortaliser sur la photo ce bonheur d'être roi, et tant pis pour la reine sans couronne.
     

    Puis on a menti, en disant que dès fois le pâtissier se trompe, mettant deux fois un sujet ou autre chose dans la galette, je sais ça ne se fait pas d'inventer, mais que ne fait-on pas souvent pour empêcher les pleurs d'un enfant.
     
     
    Fichier hébergé par Archive-Host.com
     
     

    Épiphanie fête et galette.


    A BIENTÔT

     

     

    « Soeur Sourire...!J'suis ton amie... »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Janvier à 11:06

    Je n'aime pas trop les galettes mais avoir la fève j'aimais bien. 

    A l'Elysée ce sont des galettes sans fève, il ne peut pas y avoir de roi à la tête d'une république et si ça tombait sur le président ce serait anticonstitutionnel. 

    Je ne le sais pas depuis très longtemps. 

    Bon dimanche et bonne galette. 

    2
    Dimanche 6 Janvier à 12:08

    ..il vaut mieux avoir 2 fèves que rien du tout, c'est qu'il nous ai arrivés une fois.

    Bon dimanche,

    Bises de Mireille du sablon

    3
    Dimanche 6 Janvier à 13:46
    chantal33300

    Quand j'étais enfant, mon père coupait la galette et un des enfants partait sous la table. Alors mon père prenait une part et disait " c'est pour qui celle là ? " et l'enfant qui était sous la table devait donner un nom. Et ainsi de suite jusqu'à ce que tout le monde soit servi; et j'ai gardé ce rituel quand il y a des petits. Et la joie est toujours la même. Bises et bon dimanche

    4
    Dimanche 6 Janvier à 14:19

    ah oui Mary  vive la galette feuilleté  j'aime +++ j'en ai eu fait des milliers quand j'étais patissier !!  mais ne savait pas tout ça !!  merci gros bisous A+

    5
    Dimanche 6 Janvier à 15:29

    Salut,

    Temps morose et froid.

    On reste au chaud ce dimanche.

    Et puis on va déguster la galette.

    On est que deux alors pour le roi et la reine c'est tout choisi, MDR

    Bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :