• L'amie fatale tueuse !

    L'amie fatale tueuse !

    Elle était douce et voluptueuse quand ils firent connaissance.

    A l'adolescence, en cachette, le goût de l'interdit est encore meilleur, beaucoup plus excitant.

    On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans, mais l'insouciance donne des ailes et les conseils avisés sont des rabats-joie.

    Oh !

    Cette merveilleuse compagne rencontrée à la sortie du lycée et les petits rendez-vous dans les recoins du jardin.

    A rêver, humer l'odeur enivrante, dopante se dégageant de son corps léger auréolé de volutes bleus...

    Le temps passa, de plus en plus attaché il avait mal à desserrer les doigts de ce corps mince et blanc.

    Elle, s'accrochant de plus en plus aux doigts de la main tremblotante qui l'enserraient, l'écrasant, ne pouvant se séparer de cette étreinte, commençant parfois à devenir pesante, contraignante !

    La nuit, le sommeil perturbé, le manque d'elle se ressentait quand le cerveau embrumé ne savait pas où cette envoutante "amie" était nichée, cachée comme pour le narguer.

    Les années filant, le visage fatigué, les mains tremblantes, le corps secoué de quintes, prenant son oxygène peu à peu, ils se sont séparés douloureusement par obligation.

    L'hôpital au bout du parcours lui interdisant l'entrée, elle resta dehors, jetée, reniée, écrabouillée comme une vulgaire chose !...

    Mais la séparation s'est faite trop tard, l'irréparable l'avait déjà trop abîmé, à cause de cette amie tentante, voluptueuse, trompeuse, ensorceleuse et menteuse...

     

     

    Pourquoi se sont-ils rencontrés ?

     

    Pourquoi se sont-il tant aimés ?

     

    Pourquoi se sont-ils accrochés ?

     

    Pourquoi est la bonne question !

     

    *

     

    Parce que la réponse est peut-être...

    Manque qui sait, d'attention de personnes envers lui, besoin de s'évader, beaucoup d'attirance et trop de dépendance avec celle qui l'aida à supporter cette solitude, ce mal-être, un manque de volonté aussi et un besoin constant permanent parfois, mais cette amie est trop souvent fatale tueuse...

    *

    La cigarette...

     

    Cette amie inutile !

     

    Pourquoi se sont-ils séparés ?

     

    Par obligation d'indépendance...

     

    Parce que trop aimée elle l'a tué !

     

     

    L'amie fatale tueuse !

    Article remonté

    Car trop de personnes meurent de ce fléau.

    *************

    16 mai 2007

    « Le petit bleuet du onze novembre.Ciels et Nuages. »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    8
    Samedi 12 Novembre 2016 à 21:04
    Ah c'est un drame la cigarette , mon mari et moi nous n'avons jamais fumé mais les enfants et surtout les garçons, ma fille elle a pris la cigarette électronique pour arrêter mais il a fallu se battre !!! bonne soirée, bisous
    7
    Samedi 12 Novembre 2016 à 19:43

    je suis émerveillé par la justesse de ce texte !

    bon dimanche, Marie !

     

      • Samedi 12 Novembre 2016 à 21:02

        Merci Philippe, texte écrit dans mon cahier avant d'avoir l'ordi, bonne soirée.

    6
    Samedi 12 Novembre 2016 à 14:49
    Bonjour chère Marie C'est une triste histoire . La cigarette est un véritable fléau , j'ai définitivement cessé de fumer . Passe un très bon après-midi. Gros bisous
    5
    Samedi 12 Novembre 2016 à 11:53

    BRAVO+++ pour cet article!

    Je suis  ex gros fumeur et la vapote m'a fait arrêter le tabac depuis 3ans.C'est actuellement le seul moyen qui permet de stopper la clope !!J'insiste et je signe.

    Bon W E .

    4
    Samedi 12 Novembre 2016 à 11:05

    bonjour Mary , un bel article ...   ! moi je n'ai jamais fumé ! et j'en suis heureux ! gros bisous beau weekend A+

    3
    Samedi 12 Novembre 2016 à 10:15

    Bonjour Marynord.

    Ce n'est pas chose facile pour beaucoup de personnes que je connais dans mon entourage d’arrêter de fumée .

    C'est avec le soleil que je passe te souhaiter un bon weekend .

    Que cette journée te soit remplie de petit bonheur .

    Bisous. Kettyn.

     

    2
    Samedi 12 Novembre 2016 à 08:44

    Que dire de plus ?

    Bon week end sans tabac, moi je n'ai jamais fumé !

    Bisou

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :