• L'enfant au piano...

    Une chanson très émouvante interprétée par Serge Lama que j'aime écouter, de par ses textes souvent réalistes, et sa voix qui porte haut avec compréhension.

     

    ******

    *************

     

    J'ai concocté cette vidéo avec en mémoire les voix d'enfants qui résonnaient lors des répétitions, et de leur prestation  dans la chorale.

    Un article raconte l'évènement vécu lors de la venue de ce chanteur au collège où il fit sensation.

    C'est une chanson qui jalonne le chemin de vie parcouru en musique, et chansons diverses.

    Pour revenir à Serge Lama ce chanteur, homme au rire tonitruant, jovial, toujours pareil à lui-même.

     Serge Lama " Chauvier " né le 11 février 1943 à Bordeaux, fils de Georges Chauvier, chanteur d'opérette, premier prix du conservatoire de Bordeaux, et de Georgette Ponceaud sans profession.

    Il est fils unique et passe une petite enfance heureuse à Bordeaux, baignée par les airs du répertoire lyrique et de Luis Mariano.

    Il passe ses vacances en Dordogne, chez sa grand-mère maternelle.

    Face au succès rencontré dans la région de Bordeaux, Georges Chauvier décide de tenter sa chance à Paris.

    Lorsque Serge a 7 ans, ses parents partent en le confiant à sa grand mère.

    Il y restera six mois, demi-pensionnaire chez les frères, avant de rejoindre ses parents à Paris.

    La famille vit dans une chambre d’hôtel, rue Duvivier, dans le 7e arrondissement.

    La carrière de son père a beaucoup de mal à démarrer.

    La famille a peu d’argent mais Serge est heureux.

    Il aime aller chercher son père au Théâtre des Capucines et traîner dans les coulisses.

    Serge écrit ses premiers textes (première chanson vers 1954).

    Il écoute Georges Brassens, Gilbert Bécaud, Édith Piaf, Maurice Chevalier et des œuvres d'opérette.

    Il fait la connaissance d’un ami de son père, Marcel Gobineau, qui deviendra "son ami, son maître".

    En face du Théâtre des Capucines se trouve un music-hall, l'Olympia où il rêve de chanter un jour. 

    Poussé par sa femme qui ne supportait plus cette vie, son père renonce à sa carrière de chanteur.

    Il devient représentant pour un brasseur.

    La famille s'installe dans un appartement d'Issy-les-Moulineaux.

    Serge est inscrit au Lycée Michelet, mais l’école ne l’intéresse pas beaucoup.

    En revanche, c’est avec plaisir qu’il intègre une troupe de théâtre amateur au lycée.

    Serge ne supporte pas d’être éloigné du milieu artistique, et en veut beaucoup à sa mère.

     

    Il quitte l’école sans aucun diplôme, et s'inscrit dans une école de dessin.

    Il sèche les cours pendant un an et se sauve de chez ses parents.

    Il vit de petits boulots, et rentre dans une banque.

    A l'heure du service militaire, il part en Algérie, dans la base d’Hammaguir, en plein désert, est affecté au standard.

    Dix-huit mois durant, il écrit les chansons de ses futurs premiers disques.

    Il rentre en France en décembre 1963.etc....

    résumé du net.

    Serge Lama continue toujours de plaire avec ses chansons  à un grand public.

     

    dyn005_original_350_286_gif_2550708_637dc76a43e48b1a78cc16f.gif *******************************

     

    « Balade autour de Bergues.The heart . »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Mercredi 23 Mars 2011 à 08:13

    C'est un chanteur que j'aime bien, surtout son rire........ Belle journée Amicalement.

    2
    Mercredi 23 Mars 2011 à 09:07

    Merci Ederza pour ce joli article sur Serge Lama que j'aime tout particulièrement. Je l'ai vu à ses débuts (1972) au Don Camillo à Paris et j'en garde un excellent souvenir.

    Bonne journée, amitiés à ++

    3
    Vendredi 6 Mai 2011 à 23:52

    quelle magnifique chanson,et quelle  voix àSerge Lama..... J'adore ces chansons,surtout les dernières lesparoles sont de vrais poêmes ..........

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :