• L'homme-sandwich...

    Je ne  viens pas vous dire que l'envie m'est donnée de goûter à ne serait-ce qu'un petit morceau de qui que ce soit de l'être " fort " en l'occurrence l'homme.

    Oh que non, pas du tout !

    Étant à la caisse de la cafétéria j'ai souri avec la jeune femme à laquelle je payais,  regardant dans la direction de sa supérieure, celle-ci tenait un grand panneau tournant  en rond ne sachant pas où le poser.

    C'est à peine si on la voyait, alors avançant un peu évitant de la bousculer, je dis :

     _" Vous avez trouvé un nouvel emploi ? ", et  la caissière et moi pouffâmes de rire.

    J'ai donc appris que cet emploi d'homme-sandwich était parait-il interdit maintenant, car soi-disant il dévaloriserait la personne se baladant au fil des rues la pancarte sur le dos.

    Discutant un peu avec d'autres employés de cette cafétéria, j'en déduisais qu'aucun métier n'est moche du moment que la personne trouve son équilibre, son gagne pain surtout.

    Car la conjoncture est de plus en plus difficile, et vlan un petit job de moins pour certaines personnes que ça dépannait.

    En Espagne la loi est votée déjà, mais je ne sais pas si dans l'hexagone elle existe vraiment.

    Une décision qui va changer le visage de la ville.

    Madrid dit Stop  aux hommes-sandwich interdiction de se déplacer avec des panneaux d'affichage."

    La pratique est considérée comme dégradante pour l'être humain".

    Des amendes jusqu'à 3000 €.

    Madrid _ l'homme-sandwich !

    Pratique considérée comme dégradante pour l'être humain.

    Loi édictée par la ville de Madrid 

    Donc, à partir de maintenant, dans la capitale espagnole il ne sera plus toléré de déambuler dans les rues, entre des panneaux d'affichage publicitaire, c'est-à-dire en "sandwich".

    Des amendes pouvant aller jusqu'à 3000 €, le décret approuvé par le maire Alberto Ruiz-Gallardon à la tête de son conseil municipal, interdit « l'emploi de personnes comme support publicitaire et considère cela comme une infraction très grave » punie par une amende de 1500 à 3000 €. Une décision qui va changer le visage de la ville, surtout du côté de la "Puerta del Sol".

    En ce lieu de nombreux hommes-sandwich portent des panneaux publicitaires sur lesquels on peut lire "achats d'or".

     (source Corriere della sera - traduction libre




     
    « Rires écho... sous le toit...Un simple baiser ce matin ! »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :