• Lamentable...

    aimer-c-la-vie-jpg.jpg****

    Difficile de trouver un titre à cet article du fait qu'en plus du mot  " lamentable " un autre m'est venu " honteux " pour qualifier l'irrespect  envers les  parents.

    Il y a quelques mois avant que n'arrive mon désagrément actuel, je sortais quelquefois seule dans la petite ville où je réside depuis près de trente quatre ans.

    J'aime surtout la parcourir hors des jours d'affluence et ce que je veux vous narrer est la rencontre d'une dame assez âgée que je n'avais pas vue depuis un long moment.

    D'ailleurs quand je suis arrivée près d'elle dans le supermarché où difficilement elle déambulait à la recherche de ses éventuels achats elle ne me reconnut pas tant son regard est voilé.

    Il faut avouer aussi que cette femme ayant travaillé pendant de nombreuses années avec ma fille aînée connait mieux celle-ci envers qui lors de notre conversation elle ne tarissait pas d'éloges.

    En lui disant qui j'étais son visage s'éclaira sur un sourire qui me ravit tant son besoin était grand de communiquer et de remémorer  le temps où l'entente et la solidarité existaient tant au travail qu'en milieu familial.

    Cette dame en verve de discussion me raconta ne plus habiter où pendant des années elle vécut dans une grande maison avec un joli jardin, mais n'arrivant plus à assumer et poussée par sa famille elle a donc vendu sa maison et me dit-elle donner la part à chaque enfant de suite.

    Et voyez-vous continua-t-elle depuis qu'ils ont eu leur argent jamais un de mes enfants me rend un petit service, ou même un coup de téléphone, pas une visite, je suis bien récompensée quoique ça n'est pas une obligation pour eux mais sur neuf enfants quand même aimés élevés et parmi eux un " pas comme les autres "toujours chez moi lui c'est normal où voulez-vous qu'il aille et c'est mon fils.

    Cela m'a rudement peinée car je me rappelle les heures effectuées de travail pas toujours facile, veuve et ses enfants à la maison cette femme n'a pas eu une vie de roman rose pour être  maintenant abandonnée à l'âge d'être entourée, aidée par des enfants ingrats qui ont c'est un fait une vie familiale, leur boulot, des aléas comme tout le monde mais une heure grapillée sur un emploi du temps pour une maman ce n'est pas trop demander.

    Alors ma conclusion est, que vous ayez un ou plusieurs enfants c'est comme un grand jeu où la roue tourne et il y a le bon et le mauvais numéro, ce n'est pas toujours évident.

    C'est le lot dans beaucoup de foyers cette lamentable ingratitude, même si les enfants ne doivent rien aux parents, un peu d'amour  filial, de tendresse ne coutent pas cher et c'est si bon et réconfortant.

    gif-fleurs-qzPNCmrQra.gif

     
    « L'écriture bénéfique.Un lieu typique, estaminet... »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Mars 2010 à 08:40
    depuis plus de 3 mois que la maman de soso est hospitalisé , soso va la voir tous les jours...... et ma mere qui habite au dessus de chez nous et qui ne peux plus conduire à 83 ans à cause d'une epine calcaneene , je l'emmene faire les courses ou bien comme hier aprés midi au rdv de l'orthésiste. Mais tout le monde n'a pas la meme mentalité ...
    bisous
    pat
    2
    delphine
    Lundi 8 Juillet 2013 à 19:28
    lamentable! le mot est faible!! c'est inqualifiable!! et dire qu'elle n'est pas la seule dans ce cas, malheureusement!!! bisous
    3
    Andy l
    Lundi 8 Juillet 2013 à 19:28
    Lamentable, il n'y a pas d'autre mot, une ingratitude, liée au monde d'aujourd'hui,
    ou l'individualisme et l'argent sont les maitres mots. Heuresement, tous ne sont pas comme ça.
    Bises à toi amie
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :