• Le bleu de l'été.

    Le bleu de l'été.

     

    L'été est enfin bien installé, alors entre d'autres articles, une chanson agréable dans la vidéo, bon oui, je sais, ça date, mais j'aime écouter, faire connaître des interprètes qui ont eu la gloire en leur temps, tels les Compagnons de la chanson dans cette chanson " Le bleu de l'été ".

     

     

     

     

    Le bleu de l'été.

     

    Pendant quarante ans 1941-1983, les Compagnons de la chanson ont remporté un succès international et populaire avec un répertoire discret et classique, voire un rien désuet.

    Cette formation de neuf, puis huit voix, s'est frayé une route solide loin des modes et grâce à un professionnalisme rigoureux.

    Toujours joyeux et souriants, ils ont ravi plusieurs générations de fidèles.

    C'est en pleine Seconde Guerre mondiale que naît la première mouture de ce qui allait devenir les Compagnons de la chanson.

    Tout commence en 1941 lorsqu'un maître de chapelle, Louis Liébard, créé à Lyon, alors en zone libre, un ensemble de jeunes gens issus des Compagnons de France, qu'il nomme les Compagnons de la musique.

    A cette époque, ils rayonnent dans tout le centre de la France avec un répertoire très folklorique.

    Liébard est très rigoureux et leur enseigne une technique et une discipline artistique infaillibles.

    Parmi les premiers membres, il y a Jean-Louis Jaubert (de son vrai nom Jacob, né en 1920), Hubert Lancelot (né en 23), Guy Bourguignon, fils de banquier (né en 20), Jean Albert, le comique de la troupe surnommé "le petit rouquin", Marc Herrand (de son vrai nom Holtz ).

    D'autres jeunes gens appartiennent à la formation mais disparaîtront dès la fin de la guerre.

    En 1943, c'est un jeune fils d'un immigrant italien, Fred Mella (né en 24), qui intègre la chorale pour échapper aux Allemands.

    Doté d'une voix exceptionnelle, il devient vite le soliste de la formation à défaut d'entamer la carrière lyrique de ses rêves.

    Petit résumé de la longue biographie des Compagnons de la chanson.

     

     

    Le bleu de l'été.

     

    Le bleu de l'été.

    « Ma Ma Ma Marie...Petit canon avant l'extrême-onction. »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Samedi 23 Juin à 09:28

    Oui on les entendais souvent à la radio, j'avais complétement oublié cette chanson, mais les souvenirs sont revenus en l'écoutant, merci à toi

    Amicalement

    Claude

    2
    Samedi 23 Juin à 11:08

    J'ai vu le titre et je chantais la chanson avant d'avoir commencé à lire l'article, j'aime aussi. 

    Bises

    3
    Samedi 23 Juin à 21:55

    Bonsoir !

    Bien sur que je connais mais cela faisait longtemps que je ne l'avais pas entendu. Merci !

    C'est gentil d'être passer sur mon blog .

    Agréable soirée à bientôt ...

    Françoise

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :