• Le petit bal perdu...

     

     

    Le petit bal perdu...

    S'il y a un artiste resté simple, discret dans la vie, c'est bien le grand Bourvil, oui grand par son talent de comédien autant dans des rôles tristes, dramatiques que comiques.

    Interprète de chansons diverses, Bourvil n'avait rien à envier à d'autres sur le haut d'affiches, il a vécu un parcours chaotique, pas toujours heureux, mais il a marqué toute une époque avec sa bonhomie, je pense que beaucoup de personnes connaissent des chansons, et ont vu quelques films.  

     

     

     

     

    J'ai choisi la chanson du Petit bal perdu, car elle est douce et nostalgique, mais ici Bourvil la chante avec Elsa, dans un duo de l'impossible extrait d'une émission de télévision.

     

     

     

    Le petit bal perdu...

     

     

     

    Né André-Zacharie Raimbourg-Ménart le 27 juillet 1917 dans un petit bourg rural de Normandie.

     

    Bourvil doit son nom d'artiste à son village natal, Bourville.

    Bourvil décède le 23 septembre 1970.

    Il naît orphelin puisque son père, André Raimbourg, est mort en début d'année sur les champs de bataille de la triste et grande guerre.

    A quatorze ans, certificat d'études en poche, il quitte la campagne pour le pensionnat de Doudeville.

    Eprouvé par cette vie d'enfermement, il s'enfuit et rentre chez lui.

    Sa vie, c'est la terre, à laquelle il restera attaché toute son existence.

    Après avoir étudié l'harmonica, l'accordéon et le cornet à piston, André intègre la fanfare du village.

    Mais à dix-neuf ans, il se sent pousser des ailes.

    Adieu la campagne, bonjour la ville.

    Il part pour Rouen et y exerce le métier d'apprenti boulanger, dans le but d'obtenir une situation et de demander en mariage son amie Jeanne Lefrique.

    Mais il n'en oublie pas pour autant la musique.

    Puis un soir de 1936, c'est la révélation lorsqu'il assiste, sidéré, à un concert du grand Fernandel.

    C'est décidé, il sera artiste

    Puis en 1967, lors du tournage des Cracks, le couperet tombe.

    Au faîte de sa gloire, Bourvil apprend qu'il est atteint de la maladie de Kahler.

    Ses jours sont comptés.

    Il vivra en fait trois ans de plus, jusqu'à ce jour du 23 septembre 1970 où il s'éteint, à l'âge de 53 ans.

    Il venait de terminer le tournage du Cercle rouge avec Alain Delon et Yves Montand.

    Derrière ses faux-airs de benêt, Bourvil a réellement marqué la chanson et le cinéma du vingtième siècle.

    Populaire et généreux, cet artiste unique a su apporter à son personnage de comique paysan une grande finesse.

    Chacun de ses rôles au cinéma a fait montre d'une grande intelligence du rôle, et ses interprétations des classiques (Marcel Aymé, Victor Hugo, Pagnol) ont marqué le public de plusieurs générations.

    Il fut l'un des rares à savoir teinter l'humour d'une extrême et délicate tendresse.

    petit résumé de la biographie de Bourvil.

     7sbo287k.jpg

     

    Le petit bal perdu...

     

    « Altkirch souvenir.Gentleman-Cambrioleur. »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    9
    Samedi 11 Mars à 14:58

    Salut

    C'est un grand acteur parti trop tôt.

    J'ai vu pas mal de ces films et je me suis toujours régaler.

    Bon week-end

    8
    Andy
    Samedi 11 Mars à 09:25

    Bonjour Marie,

    ah oui voilà un artiste que j'aimais beaucoup, du talent,

    de la sympathie, de l’humilité, un gentil garçon, tous le

    monde l'aimait.

    Merci pour cette biographie.

    Bonne fin de semaine

    Je t'embrasse

    7
    Samedi 11 Mars à 06:48

    Bonjour Marie

    Bourvil , j'adorai et j'adore toujours .

    Hier , dans mon billet , il n'y avait pas que des photos erf!

    Je te souhaite un excellent week-end.

    Gros bisous

    6
    Samedi 11 Mars à 05:12

    Bonjour matinal en ce samedi ! Bon WE et à lundi ! Bisous !

    5
    Vendredi 10 Mars à 23:34
    Coucou Mary. Merci de cette découverte, je ne connais pas du tout merci de ton partage je te souhaite une bonne nuit et un très bon wk. Gros bisous caty
    4
    poetamateur
    Vendredi 10 Mars à 22:59

    je l'ai toujours admiré...

    acteur fantastique et autodidacte...

    chanteur émérite...

    de plus, il était Normand comme moi !!

     

    bises Marie

     

    3
    Vendredi 10 Mars à 21:43

    Bonsoir Mary , oui j'aimais bien Bourvil mais plus maintenant . Une époque dont je garde de bons souvenirs  car j'ai vue de nombreux de ses films ! . Bonne fin de semaine Mary , bisous ,escapade , 

    2
    Vendredi 10 Mars à 21:21

    bonsoir Mary , ah oui Bourvil un de nos chanteur - acteur que nous aimons le ++++ ! un vrai artiste sensible et avec beaucoup de talent !!  une belle chanson !! merci gros bisous beau weekend  a+

    ps :  hi hi hi  oui tu l'aime le Nord  !  merci pour ton com et ...  a+

    1
    Vendredi 10 Mars à 21:14

    kikou

    J'aimais bien Bourvil, qu'est-ce que j'aime "la bonne planque" et ses films , très bon artiste.

    Passe une bonne soirée et un bon week-end, bisous

    Nadine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :