• Le petit sachet rose.

    Croyez-vous que la pâtisserie joue un grand rôle dans votre foyer ?

    Vous hésitez à me répondre...
    Votre hésitation prouve déjà qu'un non catégorique serait compromettant ; eh bien, je vais vous convaincre que c'est un oui certain qu'il vous faudra  prononcer.
    Je passerai très rapidement sur la gourmandise (petit péché mignon et combien agréable de votre chère famille, petits et grands), gourmandise qui vous sert si souvent à orienter vos récompenses, gourmandise qui vous procure la satisfaction de voir les vôtres dévorer à belles dents, la joie dans les yeux, la pâtisserie que vous avez, de vos mains si minutieusement confectionnée, gourmandise qui vous procure le plaisir des compliments des vôtres, ou de vos invités qui viennent d'apprécier vos talents de pâtissière...

    Mais là ne s'arrêtent pas mes forces de persuasion.
    Les douceurs, et principalement la pâtisserie n'ont d'autres rôles que ceux de flatter simplement la gourmandise.

    Avez-vous déjà songé à ce que contiennent de forces, de calories, de fortifiants, les gâteaux que, légitimement fière, vous posez sur votre table ? 

    Savez-vous qu'il n'existe pas, en matière de culinaire de plats plus nourrissants qu'une pâtisserie ?
    Voici d'ailleurs, quelques éléments de comparaison : 

    Un gâteau, d'un poids total de 690 gr, produit en calories :  1.705,45.

    Voici le détail :
    95 gr de jaunes d'oeuf ( 3 )►270,00 calories


    50 gr de beurre frais►391,50calories


    125 gr de sucre►49,50
    85 gr de lait ( 6 cuillerèes )►56,95


    250 gr de farine►872,50

    Total ►1745,45 


                                             

    Par contre, le même poids en d'autre aliments procure une quantité beaucoup moindre en calories.

    Voici d'ailleurs quelques exemples :


    690 gr de boeuf►945,30
    690 gr de morue►489,90
    poulet►696,90
    carottes►310,50  
    pommes de terre►675,50
    _ haricots verts►296,70
    _ poires►372,60
    _ raisins►455,40
       etc.........
    Ces pouvoirs caloriques s'entendent en grandes calories (brutes)


    Je vois un léger pli déformer votre joli front !

    Cela est bien beau, pensez-vous, mais encore faut-il savoir faire la pâtisserie, si, d'autre part je l'achète toute faite, outre le prix élevé, je n'ai plus ces satisfactions, dont vous parliez tout à l'heure...

    Oui, je serais d'accord avec vous, si nous étions encore en .... 1897 !


    En effet, à cette époque et avant naturellement, faire la pâtisserie était réservé à des professionnels ou à des ménagères ayant pris de longs et couteux cours de de cuisine.

    Car il fallait employer du levain.


    Mais tout cela n'est plus !


    Je suis née, en effet, en 1897, et si je suis toujours aussi jeune, c'est que je suis toujours et plus que jamais d'actualité.


    Grâce à moi, tous les ennuis en pâtisserie n'existent plus, mais en somme, il serait peut-être temps que je me présente à vous qui avez l'amabilité de me lire jusqu'ici.


    Je me présente à vous dans un sachet rose muni d'un timbre " Alsa ", prête à l'emploi, conservation illimitée, je ne crains que l'humidité.

    J'ai été créée en France...la première ! 

    Remaniée souvent, ma composition garantie saine, à tous les organes du corps humain, est faite de matières premières d'un choix exceptionnel, je suis  arrivée à être la perfection !

     

    alsa-jpg.jpg

    « Bonne fête aux gendarmes !L'Épiphanie fête ! »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :