• Le silence du soir.

    Le soir vient doucement, à pas si lents que l'on ne sait ni quand, ni où le jour s'en est allé !  av_soir_4_jpg.jpg

     

    C'est le soir... et dans le silence, on dirait qu'une chose inconnue me frôle et me dit :

    _C'est le soir, c'est l'heure du repos, allez, arrête toi et écoute le silence troublé par de jolis petits bruits.

    Les arbres masquent le ciel de leur verdure nette, sans poussière, et leur ombrage épais me cache la vue des jardins.

    Je n'entends plus la douce voix des oiseaux, leurs pépiements se sont tus !

    Sauf le rossignol dit sa prière du soir, il pleure.

    Et pourtant comme il chante bien, ah  s'il savait comme il charme les oreilles.

    C'est un enchantement de l'entendre !

    Mais qui fait ce bruit, et que j'entends railler là-bas ?

    Quel est ce cri qui croît et raille ?

    Dans la mare, grenouilles :

    _Taisez-vous !

     

    av-gren-jpg.jpg

     

     

    Ne venez pas troubler ce chant mélodieux qui anime le silence !

    Maudite gent marécageuse, taisez-vous donc, leur dis-je en marmonnant.

    Vlan !...

    Plouf ...!

    La pierre est partie, elle fait jaillir l'eau et les grenouilles, cuisses tendues plongent dans l'eau verte du marais.

    Hélas la nuit s'annonce, et l'ombre plus sombre a fait s'enfuir, ou taire le rossignol.

    C'est le calme, je n'entends plus rien, c'est la nuit, plus aucun bruit.

    Reposons nous.

     

     

    av-rossig-jpg.jpg

     

    Le silence du soir.


     

    « Joyeuses fêtes de Pâques.En route vers la Hollande. »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Avril à 04:09

    Bonjour matinal ! Bisous !

    2
    Lundi 2 Avril à 06:54

    Bon lundi de Pâques

    Bisou

    3
    Lundi 2 Avril à 06:55

    Quand descend la nuit je trouve que tous les bruits sont beaux, le bruit des grenouilles ou des crapauds dans certaines régions, celui des cigales dans d'autres, ou du simple grillon et pour peu que l'on soit près d'une forêt les bruits sont encore plus beaux, du renard qui clapit au mulot qui courre dans les feuilles, tout prend une dimension féérique

    Amicalement

    Claude

    4
    Lundi 2 Avril à 10:30

    Une belle évocation de l'arrivée de la nuit, ce n'est pas le moment que je préfère. 

    Bon lundi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :