• Les demoiselles de Robinson.

     

    Les demoiselles de Robinson.

     

    Georges Chauvier  papa de Serge Lama fut un chanteur à voix, un baryton qui en imposa après la guerre, d’abord au Conservatoire de Bordeaux, puis sur la scène du Grand Théâtre et à Toulouse.

    Beau physique, il a la prestance d’un "  prince charmant de la chanson ",  et c’est son surnom.

    En 1950, le baryton va tenter sa chance à Paris.

     

     

     

     

    ******

     

     

    Poussé par sa femme qui ne supportait plus cette vie Georges Chauvier père renonce à sa carrière de chanteur et devient représentant pour une marque de bière.

    La famille s'installe à Issy-les-Moulineaux dans un appartement. 

    Vie difficile, un meublé, quatre ans après, désespéré le beau chanteur devient représentant en boissons.

    Serge est inscrit au Lycée Michelet, l’école ne l’intéresse pas beaucoup par contre c’est avec plaisir qu’il intègre une troupe de théâtre amateur au lycée.

    L'été il rejoint sa cousine dans le Sud-Ouest Serge en veut beaucoup a sa mère et ne supporte pas d’être éloigné du milieu artistique.

    Il quitte l’école sans aucun diplôme, est inscrit dans une école de dessin.

    Il sèche les cours pendant un an et se sauve de chez ses parents... 

    _" Un jour, je réussirai là où il a échoué, et je vengerai mon père !"

    avait dit Serge Lama sur France Bleu Gironde...

    Serge Lama aura le geste filial, de faire monter son père sur scène, au Fémina de Bordeaux, et d’enregistrer un disque" Lama père et fils  "en 1981.

    Trente galas et un Grand Rex marquent les retrouvailles du baryton bordelais avec la scène.

    Paris l’avait boudé, mais lui n’avait pas perdu sa voix, quant à son fils Serge, en Napoléon ou en crooner, il en a multiplié le volume, non ?

    Le 15 décembre 1984,  Georges Chauvier le papa de Serge Lama meurt dans un  accident de la route, percuté par le conducteur d’une voiture volée, aussitôt en fuite.

     

     

    Les demoiselles de Robinson.

     

     

    Les demoiselles de Robinson.

    « Il neigeait aussi avant...!Les patois... »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Vendredi 2 Mars à 10:16

     

    Kikou Marie,

    un magnifique reportage !

     

    Un ciel tout gris ce matin, il a gelé à -3° mais le ressenti est de -9°, toujours ce vent bien piquant.  J’ai eu froid pour aller à la librairie et à la pharmacie.

     

    Passe une bonne journée et un bon week-end, gros bisous,

     

    Nadine

     

    Résultat de recherche d'images pour "bon week-end"

    2
    Vendredi 2 Mars à 11:17

    Je savais que c'était une blessure pour Serge Lama que sa mère l'ait écarté du milieu de la chanson. 

    Il avait pourtant du talent et ne parlons pas de son fils. 

    Ma chanson préférée de Serge Lama c'est une ile. 

    Bonne fin de semaine.

    3
    Vendredi 2 Mars à 11:29

    Bisous Mary !

    4
    Vendredi 2 Mars à 13:13

    Bonjour Marie

    Beau reportage et toujours bien illustré cool!

    Je te souhaite un agréable après-midi.

    Gros bisous

    5
    Vendredi 2 Mars à 20:26

    ...j'ignorais tout cela...son fils a bien fait de persévérer!

    Bises de Mireille du sablon

    6
    Vendredi 2 Mars à 21:22

    on ne peut pas corriger ? hi hi  donc  je connaissais une partie de son histoire , mais pas tout  !!  quelle vie il a eu  et mourir comme ça !! c'est bête !  merci Mary  a+ bisous    j'écoute une autre fois et  j'aime ++ !!! 

    7
    Samedi 3 Mars à 06:43

    Je ne connaissais pas l'histoire du père de Serge Lama, c'est triste de ne pouvoir se réaliser dans la vie, il devait être fier et heureux de voir son fils réussir 

    Amicalement

    Claude

    8
    Samedi 3 Mars à 06:56

    On en apprend toujours en venant te lire !

    Bonne journée

    gros bisou

    9
    Samedi 3 Mars à 13:29

    J'ai appris des choses très intéressantes sur le papa de Serge dans ton billet !!!

    Bonne journée, bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :