• Les patois...

    Les patois...

     

    Dans chaque contrée que ce soit en région de France, Corse ou dans les Antilles il existe un parler différent, un patois qui reste dans des quartiers, familles ou entre personnes voulant garder un peu de patrimoine culturel ancestral.

    Combien de gens disent ah ce sont des ch'timi pour ceux du Nord ?

    Ti c'est toi et Mi c'est moi !

    Pensant que c'est le langage usuel certainement aussitôt le petit sourire apparaît.

    A la maison nous ne parlions pas ch'timi, bien que comprenant des phrases et sachant dire quelques mots usuels.

    Donc où je veux en venir c'est vous proposer deux sortes de patois de pôles littéralement opposés, c'est à dire le parler du Nord et  le parler provençal vers Marseille.

    J'espère que vous arriverez à décoder avec ces deux petites affiches.

    Je n'ai même point tout compris moi-même, ce n'est pas grave, un peu d'humour en ces temps ne fait pas de mal.

    De toute façon la langue de chez nous, la France,  est belle partout.

     

    *Copie-de-0052.jpg

    *

    Bon ci-dessous c'est plutôt  un parler spécial du Sud.

     

    0052.jpg

     

     

    amoureux-des-motd-jpg.jpg

     

    Les patois...

     

    *

     

    « Les demoiselles de Robinson.C'est une fête ! »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Samedi 3 Mars à 09:05

    ...comme c'est amusant de découvrir ces différents patois.

    Je n'ai pas trouvé la version lorraine mais je cherche, je cherche!

    Bon w-end,

    Bises de Mireille du sablon

    2
    Samedi 3 Mars à 11:42

    Suis vite remise dans le bain avec le patois du Nord que je parlais couramment étant jeune au grand dam des institutrices ...

    Nous avons par chez nous une association du patois ch'ti qui remet au goût du jour cette "langue" si souvent décriée.

    Chaque région a son parler d'antan et je trouve super de continuer à les parler où que ce soit.

    Merci de cette page sympa Mary et bon week end frisquet, beaucoup moins froid et  ensoleillé par chez nous !

    Nicole

    3
    Samedi 3 Mars à 16:03
    Véronique S.

    Bonjour Mary

    Votre pseudo , lu chez notre amie Nicole , m'a interpelé . Je suis de votre région , du béthunois plus précisément . J'ai quitté la région quelques années pour vivre à l'étranger et lorsque je revenais , je retrouvais toute cette identité avec plaisir et nostalgie . Nous ne parlions pas patois dans ma famille . Et puis, un jour , je me suis inscrite à des cours . J'ai découvert une langue riche , aux origines anciennes , une langue à part entière , la langue d'Oïl qui était considérée encore peu comme du français déformé , populaire donc vulgaire . Et puis, le vent a tourné , en recherche de ses racines les gens du Nord revendiquent leur "parlache" , ils affirment leur appartenance à une région qui surmonte, enfin, ses complexes d'infériorité.

    Je me suis baladé sur votre blog . Vous êtes une ambassadrice bienveillante de notre si belle région . Je me reconnais dans vos mots , dans mes souvenirs de petite fille de mineur qui habitait les corons d'Auchel .

    Je vous souhaite une douce fin de semaine

    Véronique

    4
    Samedi 3 Mars à 16:03

    Salut

    Je parlais le chti lorsque je travaillais dans les mines.

    Il est évident que maintenant n le parle un peu moins surtout à Arras.

    Bonne journée

     

    5
    Dimanche 4 Mars à 06:31

    Bonjour Mary

    Je vais te raconter une anecdote pas du tout amusante mais qui maintenant me fait sourire tant la nature humaine est spéciale.

    Je suis née à Rouen et vers l'âge de 5 ans nous avons déménagé. Il parait que les rouennais ont un accent. J'en ai fait les frais à l'école ! Un jour à la lecture en classe au lieu de dire mort je dis meurs et je n'arrivais pas à dire mort à cause de ce fichu accent normand. Et bien j'ai eu droit à une engueulade de la maitresse, une tape sur la main car elle disait que j'en faisais exprès et 100 lignes à copier. Sauf qu'arrivée à la maison j'étais tellement bouleversée, mes parents m'ont demandé ce que j'avais et là maman s'est mise dans une colère noire et est allée à l'école. La suite je ne la connais pas mais je n'ai pas eu à faire les 100 lignes. Sauf que moi cela m'a traumatisée de l'école pendant des années.

    Bon dimanche

    gros bisou

    6
    Lundi 5 Mars à 08:22

    J'ai souvent parler patois quand j'étais plus jeune car j'ai été bercé par cette langue que mes parents et grands parents parlaient régulièrement. J'en parle encore avec mon mari, lui le comprends mais ne le parle pas !!!

    Bonne journée, bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :