• Les sondages une mode

    delphes-2-jpg.gif

     

     

     

     

     

     

     

    Il semble bien que les français soient les champions incontestés en quelques domaines où ils battent tous les records, l'usage abusif des médicaments et des tranquillisants, la fréquentation des astrologues et des voyantes, enfin la " consommation " invétérée de sondages d'opinion.

    Parfois le téléphone sonne, même inscrit sur liste rouge, vous êtes tranquille, peinard, et au bout du fil une voix monocorde vous suggère un sondage, on a beau affirmer que ça ne nous intéresse pas,  de l'autre côté on insiste et patati et patata, je ne sais pas pour vous, mais ça me tape sur le système que je réfrène des mots interdits de dire, politesse oblige envers ces personnes faisant leur travail, mais un peu, beaucoup enquiquineuses !

    Sur ce dernier point, on compte au moins trois sondages offerts chaque jour à notre réflexion et à celle de nos hommes politiques.

    Le phénomène a d'ailleurs atteint une telle importance que nos dirigeants ne paraissent plus  capables d' avancer une suggestion ni d' arrêter une décision sans avoir pris préalablement connaissance des résultats des plus récentes enquêtes d'opinion sur le sujet qu'ils entendent traiter.

    Dans l'antiquité grecque, les notables des grandes cités hellènes ne procédaient  pas autrement  en allant consulter la Pythie de Delphes  avant d' entreprendre la moindre affaire sérieuse.

    Assise  sur son trépied au dessus d'une crevasse d'où s'échappaient des vapeurs, la prêtresse d'Apollon entrait en transes et proféraient des paroles incohérentes que les prêtres du temple interprétaient à l'intention des profanes.

    De nos jours, ce sont nos sondages qui jouent le rôle de la Pythie et comme leurs oracles paraissent souvent aussi obscurs que l'étaient ceux de la divine  hallucinée, les prêtres modernes, qui se nomment politologues  et experts en communication,  s'emploient à rendre clairs des chiffres et des pourcentages qui resteraient, sans eux, tout à fait incompréhensibles.

    Au fond,  je serais bien incapable de dire quelle est la meilleure méthode et je ne suis pas sûre que les Grecs, en obéissant aux observations de leur Pythie ou de leur Sibylle, aient commis plus de sottises que n'en font certains dirigeants politiques en cédant à cette forme plus primitive de la divination qu'est la  " sondomanie ".

    Cependant, les méthodes antiques avaient le mérite de dégager une farouche poésie.

    On ne saurait en dire autant de nos ennuyeux fabricants de  pourcentages.

     

    delphes-jpg.gif

     

    Juin 2007

     

    « Avoir des oursins.Samedi Bergues mouais ! »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Juin 2007 à 19:59
    Que vous avez raison,

    Il faut pourtant raison garder, car les sondages ôtent tout libre arbitre et comme des mouton, les Français n'écoutent que cette parole qui n'est pas forcément la bonne.

    Les sondages devraient être interdits car ils influencent les gens qui ne font plus aucun effort pour réfléchir par eux-même.

    C'est un danger pour la démocratie.

    Nous sommes assez écoeurés de voir comment se pratique la politique de nos jours.

    Où sont les personnes qui, avant, s'engageaient pour le bien du pays ? Maintenant c'est lurs propres intérêts que cherchent les politiques et c'est un désastre.

    Amitiés des cybermamys et de Lucie
    2
    Lundi 11 Juin 2007 à 21:40
    un petit coucou de bretagne ouest ^^

    bisous

    Rosy
    3
    Lundi 11 Juin 2007 à 22:36
    Chaques époques à ses moyens et ses façons de faire .
    Amitié Sarah
    4
    Lundi 11 Juin 2007 à 23:40
    Bonsoir,
    Un bon sondage pour se donner raison, pourquoi pas ????
    Car depuis les 8 derniers mois, Bravo pour les sondages !
    Amitiés et bonne soirée,
    Christian
    5
    Mardi 12 Juin 2007 à 02:31
    Bonjour,

    J'ai eu un souci avec overblog. Mon lien ne fonctionne pas quand je laisse un commentaire.

    Alors je refais un essai

    Mercie et à demain

    Lucie
    6
    Vendredi 2 Octobre 2009 à 09:59
    Les sondages on les interprète comme on veut. On peut leur faire un chose et son contraire !!

    Bonne journée avec amitiés.
    7
    Dimanche 12 Décembre 2010 à 11:15

    Bien que sur liste rouge moi aussi, je reçois très peu d'appels de ce genre. Lorsque j'en reçois malgré tout, je suis à la limite de la politesse. Après la présentation, je réponds invariablement "Je vous remercie bcp, je n'ai besoin de rien et vous souhaite une bonne journée, au revoir madame" et je raccroche.

    Bonne journée amitiés à +++

    8
    Dimanche 12 Décembre 2010 à 13:36

    Bonjour Ederza et bon dimanche

    Je ferai un rapprochement entre les mots sondage et référendum.

    Les sondages ne seraient-ils pas des référendum déguisés ?

    J'ajouterai que malgré la "sondomanie"  réalisée à outrance on ne voit guère d'améliorations puisqu'On est dans le rouge partout (avis personnel)

    Amitiés + bisous amicaux et dominicaux - daniel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :