• Métier très lucratif.

    aecole-jpg.jpg

     

     

    Il n'est personne, chez nos voisins britanniques, qui ne sache l'histoire du vieux duc de Marlborough, lequel sonnait régulièrement son majordome pour lui demander de venir changer de chaîne de télévision.

    Pour saisir tout le sel contenu dans cette anecdote, il faut savoir qu'il y avait près de 400 mètres à parcourir entre les appartements du duc et les communs...

    C'est peut-être en pensant au calvaire subi naguère par tant de domestiques qu'un ancien majordome, doyen du monde ancillaire du Royaume-Uni a ouvert à Londres une école d'un genre nouveau.

     Après s'être efforcé de former des gens de maison dignes des vieilles traditions, il s'est avisé qu'il n'était sans doute pas inutile non plus d'apprendre aux nouveaux riches et à leurs familles, Dieu sait s'ils pullulent en ce siècle, à traiter selon leurs mérites les gens qu'ils emploient à demeure.

    Ce doit être là un art particulièrement difficile à enseigner si  j'en juge par le prix demandé vers les années 1998, par notre inventif majordome.

    Celui-ci réclamait, en effet, à ses élèves des frais de formation se montant à 2400 livres par jour, soit  près de 100.000 euros pour un mois de cours !

    Notre professeur a avoué que le prix de ses cours l'inquiétait bien un peu au début.

    Mais il a été vite rassuré par un afflux d'élèves tel qu'il lui  fallut refuser du monde.

    Cependant, affirme-t-il, ce qui lui pose le plus de difficultés, ce n'est pas de convaincre ses " apprentis "à ne pas être trop sévères avec le personnel de maison, mais au contraire de les amener à ne pas se montrer trop familiers, tel celui-là qui exigeait de son majordome qu'il annonçât :

    _  " Le diner est servi Charlie ".

    Il voit là, pour sa part un signe déplorable de l'évolution des moeurs marquée par le triomphe d'un faux égalitarisme à base de mépris et d'indifférence mutuels.

    C'est qu'au Royaume-Uni, on ne badine pas avec ses choses-là.

    On sait que c'est précisément parce que la véritable égalité n'a rien de naturel qu'on ne peut l'imaginer sans un sentiment d'estime et de respect réciproques...

    Voilà ce jour c'est un article spécial,  véridique et un peu humoristique.

    En l'écrivant je pensais que des personnes " perdent " de l'argent en donnant des conseils et en aidant gratuitement.

    Mais sont récompensés par un sourire, de la tendresse,  et un grand " Merci " qui valent une fortune inestimable...

     

     

     

    abeilles-merci-jpg.gif

     
    « Une larme dans tes yeux Bobby Solo.Aujourd'hui peut-être... »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    7
    poetamateur
    Dimanche 4 Juin à 17:15

    je donne beaucoup...enfin...je crois..

    en conseils touchant mon ex profession

    et j'ai souvent de l'amitié en retour...

    j'ai peur qu'un jour l'état nous taxe l'amitié

    car l'amitié n'a pas de prix !

     

    bises Marie !

    6
    Jeudi 11 Mai à 22:29

    Un petit coucou éclair pour te souhaiter une très bonne nuit.

    J'ai jardiner toute la journée et ce soir je tombe de sommeil !!!

    Gros bisous

    5
    Jeudi 11 Mai à 18:11

    En tout cas c'est pas bête comme idéeb !!

    Bonne fin de journée Mary gros bisous Rozy

    4
    Jeudi 11 Mai à 15:46

    Oui ton histoire ne me surprend pas ayant un mari britannique et très accro aux traditions de son pays ! . J' y ai passé 25 années ! . Bonne fin de journée Mary , bisous , escapade , 

    3
    Jeudi 11 Mai à 14:26

     

    Kikou Mary

     

    Un petit  copier/coller car vu qu’il fait beau je me suis installée sur la terrasse mais mon pc rame .

     

    Je te souhaite un bon et bel après-midi, gros bisous,

     

    Nadine

               Résultat de recherche d'images pour "bon après-midi"

    2
    Jeudi 11 Mai à 11:41

    Comme quoi il y a des débouchés dans beaucoup de métier mais il faut trouver l'idée.

    Bon jeudi.

    1
    Jeudi 11 Mai à 09:35
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :