• Mots de sympathie. LENA.

    1915

     

     

     

     

    Né en 1958 Lénaick Gicquel a sorti beaucoup de titres sous le pseudo Lena.

    Les mots de sympathie, disque vynil sorti en 1978.... tellement entendu à la maison que j'ai fait une vidéo en toute sympathie.

    La carrière de Léna commence un peu par hasard en faisant la première partie de Sacha Distel lors d'un festival local, dans sa Bretagne natale.

    L'interprète du Scoubidou ne va pas hésiter en le faisant signer chez Epic où il est très vite pris en main par des paroliers confirmés Gérard Gustin, Bob Mehdi.

    Dans la foulée sort (discrètement) son premier 45 tours, "Dis-moi que tu m'aimes", en 1973.

    La musique n'est pas la première priorité dans la vie du jeune Lenaïck Gicquel.

    C'est à la suite de radios-crochets qu'il se fait remarquer.

    Chanter n'est pour lui qu'un plaisir, même s'il travaille dur sa voix entre deux cours.

    Doué pour les études, il a en effet deux ans d'avance et passera brillamment son bac à l'âge de 16 ans

    En 1976, Lena remporte le grand prix de la Rose d'or d'Antibes avec le titre " On s'aime le dimanche ".

    Mais curieusement, cette reconnaissance marque le début de la fin.

    Lena en a assez de son étiquette d'enfant-chanteur et souhaite faire autre chose dans sa vie que de la musique.

    Son contrat avec AZ s'achève et il se consacre à ses études en langues étrangères.

    Jean-Claude Cosson, qui sera plus connu en tant que producteur-compositeur de Pit & Rik puis des Coco Girls, compose en 1978 le titre

     _ "Des mots de sympathie".

    Il cherche un interprète, et pense à son ex-jeune protégé, qu'il réussit à convaincre.

    Le titre sort chez Philips et le succès est au-rendez-vous : 250 000 exemplaires en seront vendus.

    Mais fidèle à ses principes, Lena préfère alors quitter le show-business par la grande porte, même si sa maison de disques fait tout pour le retenir.

    Elle n'obtiendra qu'un dernier disque au tirage limité, où Lena n'apparaît même pas sur la pochette.

    En face B, son chant du cygne a pour titre évocateur  "Mourir à 20 ans " .

    L'enfant chanteur est mort, mais un autre homme est né qui poursuit son chemin n'ayant pas eu la " grosse " tête.

    private-category-tte-sympathie-gif1-img.gif

     

    *

    « Jardin public l'été.Fête mongole à Rubrouck. »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :