•  

    Léo c'est Ferré...

     

    Le blog en ces jours-ci est un peu plus musical, avec des vidéos plus ou moins récentes.

    Ce jour une vidéo, chanson interprétée par Didier Barbelivien en hommage à Léo Ferré.

    *

     

    *

     

    Léo Ferré est né le 24 août 1916 dans la Principauté de Monaco d'un père employé de la Société des Bains de Mer, Joseph, et d'une mère Marie, qui possède un atelier de couture.

    Poète et musicien, Ferré a mêlé le lyrisme à l'argot, l'amour à l'anarchie.

    Il occupe une place centrale dans le monde de la chanson française et est sans doute une des références absolues dans ce domaine

    En 65 et 66, il effectue deux tournées au Canada.

    Il accorde durant cette période, de nombreuses interviews à la radio et à la télévision.

    En 66, c'est son retour sur une scène parisienne, Bobino.

    Il rend un vibrant hommage au poète Rimbaud, accompagné de son seul piano, qui laisse la salle émue par l'union si belle de la poésie et de la chanson.

    Le disque qui sort durant l'été 67, est une oeuvre qui nous montre que Ferré est un grand parolier,  la facture des textes est encore classique, mais ils sont toujours aussi percutants.

    Préfigurant ce qui deviendra la génération hippie, il écrit "Salut Beatnick" et dans des registres différents, "C'est un air", "On n'est pas des saints", "Le Lit", etc.

    Une chanson manque pourtant :

      _ "A une chanteuse morte", hommage à Edith Piaf, mais aussi attaque allusive à Mireille Mathieu, chanteuse que l'on présente à cette époque comme sa remplaçante.

    C'est le patron Eddy Barclay qui le censure.

    Installé définitivement en Toscane avec sa femme Marie-Christine, la famille s'agrandit avec la naissance de Marie-Cécile en juillet 74, puis avec celle de leur deuxième fille Manuella en janvier 78.

    Léo Ferré y trouve enfin le repos de l'âme et aussi une harmonie familiale qui le rend véritablement heureux.

    Léo Ferré assagi avec l'âge n'en reste pas moins un chanteur populaire qui enchaîne les récitals à l'Olympia ou au TLP Dejazet, autre salle parisienne et qui continue à effectuer des tournées en France et à l'étranger.

    Son soutien à la cause anarchiste n'est pas remis en question malgré son exil toscan, loin du bruit et de la fureur.

    Il participe d'ailleurs jusqu'à la fin de sa vie, à des galas de soutien

    C'est à l'âge de 77 ans que Ferré meurt à la suite d'une longue maladie le 14 juillet 1993.

    Cette maladie dont il n'a quasiment jamais parlée, s'était déclarée en 1992 et l'avait empêché de faire son retour sur la scène du Grand Rex à Paris.

    Léo Ferré détient une place à part dans la chanson française, il reste un auteur-compositeur-interprète d'exception.

    Le plus bel éloge a été rendu par Louis Aragon : 

     _"Il faudra réécrire l'histoire littéraire un peu différemment à cause de Léo Ferré ".

    petit résumé de la très intéressante biographie lue dans le net.

     


     bouquet-gif.gif

     

     

     

     

     

     

    A BIENTÔT

    Partager via Gmail

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique