• Ne pas ruminer.

    1298645576.gif *

    En ces jours-douleurs mon cerveau n'a plus beaucoup d'autre réflexe que de supporter et de faire des résumés, et non de produire de grands écrits.

    Donc j'ai repris mon recueil " Les états d'âme " de Christophe André, afin de partager un extrait.

    En rajoutant des phrases de bibi...et bien oui ...quand même !

    Étrangement cet auteur s'adresse toujours à la gent féminine...

    En même temps ça me fait sourire car par certains côtés il y a du vrai dans ces phrases.

    Ne pas ruminer.

    En ce moment, tu es souvent dans la lune.

     Absente, ailleurs...

    Ton corps est bien là, et pour peu que tu souries et hoche la tête de temps en temps, les autres pensent que ton esprit est là, lui aussi.

    Mais non, il est ailleurs, dans tes pensées, tes rêveries.

    Et surtout, hélas, dans tes ruminations, tu ressasses tes tracas, tes tourments, tous les petits riens-du-tout qui te prennent la tête.

    Alors ta voiture va toute seule là où elle a l'habitude d'aller, et tu ne te souviens même pas de l'avoir conduite.

    Alors tu poses tes clés et tes affaires quelque part en rentrant chez toi, mais ensuite tu ne sais pas où tu les as posées : normal, tu n'étais pas là.

    Tu lis une histoire  mais ton esprit s'évade et part, aimanté par " toutes les choses que tu as à faire... "

    Zombifiée.

     C'est quand tu recommences à vivre ?

    Ruminer, c'est focaliser, de manière répétée, circulaire, sur les causes, les significations et les conséquences de nos problèmes, de notre situation, de notre état.

    On utilise aussi en anglais le terme de brooding : couver.

    Bouger, courir, écrire, parler, agir peut nous aider à stopper la rumination et à revenir vers une vraie réflexion.

    Et oui, sous notre cerveau, il y a un corps, qui a lui aussi son mot à dire...

    Mais on peut ruminer sans penser aux choses négatives...

    Mon cerveau embrumé vous envoie ses pensées amicales pour cette fin de journée, et commande à mon corps un peu fatigué  de  se reposer.

    ******************************** 0806040834063547348

    « Vers le Laonnois...Le plagiat... »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :