• Pensée errante...

    2fd1u5tb

    Il m'a été offert deux livres d'un écrivain auteur vivant modestement au Creusot, ne répondant pas au téléphone, souvent perdu dans ses rêveries au fond du jardin.

    Il jette ses mots encrés noirs sur des pages blanches.

    Christian Bobin use et abuse des mots et des grands sentiments :

      _  " La respiration de l'âme c'est la beauté, l'amour, la douceur, le silence, la solitude.

    La respiration de l'âme et de la bonté "...

    Âme, beauté, amour, silence, bonté...

    C'est dit avec tant de grâce et de naïve ferveur qu'on le suit volontiers...

    En cette veille de la saint Valentin j'ai envie de vous donner en lecture quelques phrases tirées  d'un très beau livre :

      _" La part manquante " _

    de

    Christian Bobin.

     

    Pensée errante...

     

    Ces lignes viennent d'un  texte.

     

     " La pensée errante "

     

    Vous êtes amoureux d'une jeune femme.

    Par contre vous ne connaissez qu'elle, de cette connaissance obscure qui vous révèle son nom.

    Par amour vous la détachez du tout des vivants et des astres.

    Vous l'installez au centre du paysage dans la prunelle de vos yeux.

    Vous disposez autour d'elle quelques objets familiers, une poignée de cerises, le froissé d'une jupe, et le ciel d'une attente.

    Plus vous considérez les choses alentour et plus c'est elle qui apparait.

    Ses lèvres, surtout.

     Ses lèvres rouges, d'un rouge si frais que vous y devinez la catastrophe avant même l'éclosion du bonheur, avant même la courte saison d'aimer.

    Mais vous êtes loin de tout cela.

    Vous êtes dans le milieu des eaux.

    Le coeur battant, les tempes glacées, vous êtes dans l'unique et simple.

    Il n'y a de monde que par elle.

    Elle est dans vos façons de dire et de taire.

    Elle est dans votre manière d'aller sans ennui dans l'ennui et toute occupation qui vous éloigne d'elle est ennuyeuse profondément.

    Elle a cette lumière que l'on accorde au Dieu, ou bien au jour qui passe.

    Toutes beautés procèdent d'elle.

    Toutes clartés émanent d'elle.

    Vous ne voyez que par elle.

    Voir, pour vous, c'est toujours faire l'offrande du regard à une seule.

    C'est aller loin dans le songe et lui ramener des fleurs de vos provinces lointaines.

    Il n'y a pas d'amour sans cette violence-là, qui dissout le monde et n'en retient qu'un seul corps caressé par tous les noms, dans toutes les langues.

    Il n'y a pas d'amour sans cette croyance folle, sans cette erreur vraie.

    Avec passion vous la regardez.

    Avec passion vous apprenez.

    On n'apprend que d'une femme.

    On n'append que de l'ignorance où elle nous met quant à nos jours, quant à nos nuits.

    Le temps a passé.

    La durée amoureuse n'est pas une durée.

    Le temps passé dans l'amour n'est pas du temps, mais de la lumière, un roseau de lumière, un duvet de silence, une neige de chair douce...

    Un jour la jalousie vient.

    Le tableau de maître a changé.

    Les couleurs ont fraîchi.

    Vous êtes en proie à la pensée errante.

     L'amour est une épreuve...

    *****
    Ce n'est qu'un  extrait de ce très beau texte...
    ange.gif

     

     

    « Ville calme Arnèke...Je voudrais voir la mer. »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    11
    Andy
    Mercredi 15 Février à 19:38

    Ah, Christian Bobin tu parles si je le connais bien

    j'ai presque tout lu de lui.

    Celui qui t'a offert ces livres t'a fait un beau cadeau.

    Bobin est sommes toutes peu connu du grand public.

    J'aime à savoir que tu l'apprécie comme moi.

    Je t'embrasse ***

    bonne soirée*

    @ndy

      • Mercredi 15 Février à 20:44

        La plus que vive. Christian Bobin.

        On peut donner bien des choses

        à ceux que l'on aime.

        Des paroles, un repos, du plaisir.

        Tu m'as donné le plus précieux de tout:

        Le manque.

         

        *

        Merci d'apprécier cet écrivain

        aux mots justes remplis de sentiments divers...

        Je t'embrasse...

    10
    Mardi 14 Février à 21:40

    Bonsoir Mary

    Un très beau texte que j'aime bien !!!

    bonne soirée, bisous

    9
    poetamateur
    Mardi 14 Février à 11:48

    Si seulement j'avais un visage à apposer sue ce texte sublime !

    ......

    ......

    bises, Marie !

      • Mardi 14 Février à 20:29

        Philippe on va lancer une agence

        recherche femme pour un gentil poète

        tu vas trouver, patience ok,

        bise douce soirée

    8
    Mardi 14 Février à 11:27

    Que ce texte est magnifique !!!!! Merci de me faire découvrir cet auteur que je ne connais pas.

    Bonne Saint-Valentin Mary, amitiés à demain.

    7
    Mardi 14 Février à 11:15

    Il a du talent cet écrivain et ses mots sont simples. Passe une bonne saint Valentin.

    6
    Mardi 14 Février à 07:26

    C'est magnifique et comme c'est vrai l'amour est une errance, une épreuve dans laquelle on se donne à fond ou on s'en va...

    Bonne journée Mary

    gros bisou

    5
    Mardi 14 Février à 07:16

    Bonjour chère Marie

    Nous ne fêtons pas la St Valentin , on s'aime toute l'année he.

    C'est un beau billet en partage yes

    Je te souhaite une excellente journée.

    Gros bisous mon amie

    4
    Mardi 14 Février à 00:02

    COUCOU? COMMENT TU VAS? JE VIENS TE FAIRE UN PETIT COUCOU DANS TON SYMPA UNIVERS ,

    en te souhaite une très bonne nuit !

    Très bonne fete de st valentin, avec ou sans mais surtout heureux!

    Gros bisous caty   

    3
    Lundi 13 Février à 21:48

        Merci pour ce partage Marie , c'est un très beau texte !                                            Avec toute mon amitié , @lain .   

                                           

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :