• Pourquoi différents ?

     
     

     

    Pourquoi différents ?

    Certainement faites-vous partie des personnes ayant vu ce film bouleversant " Le huitième jour " avec l'acteur remarquable Pascal Duquesne.

    A la fin de la séance de cinéma nous avions adultes que nous sommes, des perles de larmes sur le visage,  qu'on n'avait pas honte de laisser couler, tant l'émotion était grande.

    Pourquoi dire différents quand un chromosome s'ajoute aux autres, chez des enfants qui adultes vont souffrir d'une situation souvent inadaptée pour eux ?

    Oui différents, à certains regards, mais combien d'affection savent donner ces enfants qui ne demandent qu'à être aimés.

    J'ai le souvenir, il y a des années, abordant le sujet avec mon plus jeune fils ado à cette époque.

    Je lui disais que lorsque je rencontrais des personnes dans un fauteuil roulant, ou même " différentes " voilà le mot à ne pas dire,  je ne savais pas comment leur parler, ni les aborder.

    Lui me répondit :

      _" Comme avec moi maman, tu leur parles normalement,

    Ils sont pareils, tu leur souris et c'est primordial "

    C'est vrai que lui a une facilité de leur parler  comme il devise avec tout le monde.

     

    Quelle preuve d'humilité

    Et de bonté données dans

    L'offrande d'un sourire...!

     




    Fichier hébergé par Archive-Host.com 

    « Io Le Canto Per Te ( Je le chante pour toi.)Une leçon d'économie... »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    6
    Lundi 14 Août à 07:48

    Bonjour Mary

    Comme ton article m'interpelle ayant une fille handicapée léger mental et une petite-fille en fauteuil roulant. 

    La théorie voudrait qu'on ait de l'empathie envers ces personnes qui ne sont et ne seront jamais comme le commun des mortels. 

    Sauf que la réalité est bien plus cruelle et gravissime. 

    Deja que nous sommes dans une époque où il faut pour être bien vu et surtout reconnu rentrer dans un moule défini par des têtes qui se disent bien-pensantes, alors quand ce n'est pas le cas et que de surcroît tu as un handicap, leur vie peut devenir un enfer si nous qui les accompagnons et surtout les aimons ne veillons pas au grain.

     

    gros bisou

    5
    Dimanche 13 Août à 21:46

    Le handicap ne doit pas être un sujet de différence, on est comme on est, on doit les accepter !!!

    Tu sais, j'ai connu ça quand j'ai eu mon cancer, du moment que tu n'as pas de cheveux ou que tu portes en été un foulard on te regarde d'une drôle de façon et ce regard est parfois dur à accepter !!!

    Bonne soirée, bisous

    4
    Dimanche 13 Août à 17:17

    ....un sourire arrange tout.....ou...presque !

    bises Marie !

     

    3
    Dimanche 13 Août à 16:02

    C'est vrai que parfois on ne sait pas comment aborder le handicap mais je pense que ton fils a raison, le sourire désamorce tout de suite la gène.

    C'est une très bonne idée.

    Bises

    2
    Dimanche 13 Août à 06:54

    Les personnes atteintes de trisomie 21 sont très souvent des puits d'amour, ton fils est d'une grande sagesse, la personne handicapée veut être considérée comme une personne normale et surtout pas comme une curiosité ou un monstre. J'en parle en connaissance, rien n'est plus douloureux que le regard des personnes qui se croient normales.

    Tu as raison pour le film le huitième jour, c'est une merveille qui aborde parfaitement bien le problème du handicap dans notre société.

    Amicalement

    Claude

    1
    Dimanche 13 Août à 03:40

    Je connais cette "différence" ... mon gendre a un frère trisomique ... 5 enfants magnifiques et pourquoi le 5e ainsi hein ben oui il est là, il a 43 ans est aveugle, ne parle pas et j'en passe et aucune STRUCTURE pour complètement le recevoir parce que sa maman va bientôt avoir 82 ans et ne peut plus complètement le "porter" alors on  fait QUOI ? 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :