• Quand Serge Lama vint !

     

    college-1977.jpg

    Une de mes filles à gauche de Serge Lama qui posant sa main sur l'épaule lui a donné un petit sourire gêné, heureux.

    *

    Souvenirs émouvants qui reviennent dans cette photo restés gravés certainement aussi dans la mémoire des élèves de ce collège.

    Mes trois premiers enfants s'en souviennent et lors de conversations quand nous avons l'opportunité de nous rencontrer, le sujet revient au fil des anecdotes jalonnant le parcours, et mon Dieu il y en a beaucoup, tellement que parfois je pense avoir eu une double vie.

    Pendant les années où ils furent au collège les enfants jouaient de la musique, guitare, saxo, flûte et deux filles chantaient dans la chorale.

    D'ailleurs les jours de répétitions ces enfants désiraient diner à la cantine pour être certains de ne pas louper une minute de leçon soit de chant ou musique.

    Quoique je n'étais pas dupe car c'est vrai qu'il était plutôt mignon et très gentil le professeur de guitare monsieur Noce nom prédestiné je ne l'invente pas !...

    Le chef de la chorale professeur de chants était très sympa aussi, il a fondé par la suite une école d'enseignements musicaux.

    Ce monsieur en ce temps là, et peut-être l'a-t-il encore, avait pour ami depuis l'enfance Yves Gilbert le pianiste de Serge Lama dont les enfants interprétaient certaines chansons de son répertoire.

    Celle qui me reste pour toujours ancrée au fond du coeur et de l'esprit est :

      _ " L'enfant au piano " superbes paroles et musique.

    Car je l'ai tant entendue lorsque mes enfants dans leur chambre répétaient ensemble, et que dans la maison les notes flottent  entre les murs.

     Un jour sans être au courant de quoique ce soit, le secret ayant été bien gardé par les organisateurs, la chorale regroupant un bon nombre d'élèves vit apparaître de sa démarche un peu chaloupée, sourire aux lèvres, celui qui à peine arrivé accompagna de sa voix grave les enfants éberlués chantant son répertoire.

    Monsieur Serge Lama en toute simplicité, incognito venu pour cette chorale du collège en préparation d'un disque à qui il prêta sa voix la mêlant à la leur.

    Dés le retour à la maison je ne vous cache pas que mes oreilles ont entendu les éloges sur ce chanteur,  sur sa modestie et sa gentillesse bon enfant,  et le regard  brillant les enfants l'ont gardé longtemps en reparlant de lui.

    Cette chanson m'émeut pour une autre raison aussi, car le grand jour de la fête où les enfants de cet ensemble musical se présentèrent sur la scène le choriste Franck âgé de  douze ans venait de perdre sa grand-mère décédée brutalement, et c'est avec des larmes perlant dans les yeux filant légèrement sur le visage que de sa voix cristalline il interpréta merveilleusement bien :

      _ " L'enfant au piano ! ".

     Comme un cadeau pour le public les enfants de cette chorale du collège ont donné le meilleur de leur âme d'enfant.

     

     

    Quand Serge Lama vint !

     

     

     
     

     

     
    « Plus celle-là.Me suis fait petit plaisir... »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    2
    Andy l
    Lundi 8 Juillet 2013 à 19:41
    Oui , tres belle chanson, mais très difficile a interpréter, car jel'ai chantée moi même, m'accompagnant à la guitare. Et je dois avouer, c'est bète peut-être que j'ai mouillé ma guitare de larmes .
    C'est beau mais si si triste....
    La beauté découle souvent, que ce soit en musique, ou en littérature, de la douleur, la tristesse, la souffrance
    bises amie ederza


    1
    Jeudi 22 Octobre 2009 à 13:40
    Jolie chanson mais si triste !
    Bisous, bon après-midi
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :