•  

    AVE MARIA.

    Bird

     

    Au début des années soixante, un adolescent à la voix d' or allait bouleverser son auditoire et conquérir le monde.

    Ce qui fascine chez ce  jeune garçon est sa voix cristalline de véritable soprano et ses interprétations de classiques italiens.

    Son dernier CD il y a quelques années qui est une compilation de ses grands succès de l’époque a été vendu à plus d’ un million d’exemplaires en Scandinavie, Chine et Russie où il reste encore aujourd'hui une grande idole.

    Si vous ajoutez que le CD en question a été gravé sous un label Islandais avec le nom de Roberto Loreti qui est pratiquement inconnu du grand public Italien, le mystère s’épaissit.

     

     

     

     

    Dans l'église une voix...

     

    Comment un chanteur qui connut un succès phénoménal sur les plus grandes scènes mondiales peut-il être quasi inconnu dans son propre pays, l'Italie ?

    Robertino obtint plusieurs disques d'or, et rien qu'en ex Union Soviétique on estime qu'il a vendu plus de 56 millions d'albums dans sa trop courte carrière (1960-1962) qui fléchit avec la mue de sa voix.

    Pour comprendre cet étrange phénomène il est nécessaire de faire un retour en arrière et de voir comment Roberto Loreti, jeune romain parmi tant d' autres, devint Robertino.

    Robertino (Roberto Loreti) est né à Rome (Italie) le 22 octobre 1947.

    Il est le cinquième d' une famille de huit enfants (5 garçons et 3 filles) dont le père est plâtrier.

    Comme souvent à cette époque dans les familles nombreuses et peu aisées, les enfants devaient, très tôt, se débrouiller pour apporter un supplément d'argent au foyer familial.

    C'est ainsi qu' il travailla comme livreur à bicyclette chez un pâtissier dès l'âge de 10 ans.

    Robertino apprit à chanter au conservatoire de Tito Schipa, dont il suivait les cours trois fois par semaine, et  là  il se familiarisa avec la technique et le contrôle de la voix.

    Son amour pour le chant, et ses capacités extraordinaires, lui donnèrent l'occasion de se produire dans les restaurants en vogue de Rome, tout comme le faisait le célèbre Caruso.

    Un jour, alors qu'il livrait des gâteaux à un mariage, il fut invité a chanter pour l'assistance et sa voix lumineuse et pure émerveilla tout le monde au point que la rumeur d'un enfant chantant merveilleusement bien commença à se répandre dans la ville...etc...

     

    Déjà fait un article avec une superbe chanson Mamma *

     

     


     

    Dans l'église une voix...

     

     

     

    AVE MARIA.

     

     

    AVE MARIA. Robertino.

     

    AVE MARIA. Robertino.

     

     

    Dans l'église une voix...

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires