• 2360798921_1.gif



    Un article souvenir en attente que j'ai fini  d'autres nouveaux remplis de photos reçues de monuments et musées.

    Le 15 décembre 1980 Marie se dépêche car elle part à Lille voir sa maman hospitalisée.

    Son mari parti travailler à quatre heures du matin ne prend même pas le temps de diner en sortant de l'entreprise, il arrête la voiture devant la grille donnant sur le jardin et Marie monte en lui donnant un casse-croute qu'il mange en conduisant.

    Car ils ont près de cent km à faire et veulent revenir pour la sortie des classes.


    C'est, qu'ils sont pressés d'arriver à l'hôpital ce grand ensemble où tant de personnes souffrent, la maman de Marie est entrée en urgence, mise aux soins intensifs,  l'avant-veille elle a reconnu son petit fils âgé de seize ans  lui disant dans son patois :

    _ " Ah t'es là min homme ! " en s'assoupissant de nouveau.

    Arrivés à l'entrée de l'allée menant assez loin jusqu'au centre hospitalier, puis au service de réanimation, Marie descend de voiture, et continue à pieds, pendant que son mari cherche une place vacante, difficile à trouver.

    Puis Marie court dans les couloirs, dévale des escaliers, parcourt un autre couloir, le dernier celui où il y a les salles avec des box séparés d'un petit rideau, mais sa maman n'y est pas, alors là elle regarde autour d'elle et voit dans le coin d'une petite pièce un lit, alors elle s'approche et voit sa maman, inerte très pâle, la touche, l'embrasse sur sa joue encore tiède, elle la croit encore là, oui son corps y est mais son âme est partie, elle l'embrasse encore, lui parle, et crie, pleure, non sa maman n'est plus, ne répondra plus, ne lui sourira plus, ne l'embrassera plus, ne l'écoutera plus, ne verra plus grandir  ses petits-enfants qu'elle adorait.

      Marie refait le chemin dans le couloir, son mari arrivant elle hurle :

     _" Maman est partie ", et tous les deux enlacés pleurent cette femme unique, la grand-mère adorée, Marie demande aux infirmières le pourquoi, et pas de réponse, c'est ainsi, la vie de sa maman lui a été ôtée,  mais il n'y a pas de réponse,  eh bien oui presque normal, pour le service soignant c'est la routine...

    Une femme de service donne une sorte de sac à Marie, disant d'une voix de robot :

     _ " Les affaires de votre mère ", Marie s'en fiche, elle avait ramené une belle chemise de rechange, des chaussons, de l'eau de Cologne, et elle ne sait plus où elle a mis son sac qu'elle tenait en arrivant.


    Et cette femme qui lui remet un sac que beaucoup plus tard Marie ouvrira où dedans il y avait des choses n'appartenant pas à sa maman, un dentier que sa mère n'a jamais eu, et des vieilles pantoufles etc, elle fiche tout à la poubelle, comme elle voudrait y mettre son coeur débordant de trop de douleur.

    Marie, a souvent le blues comme chaque année, c'est une période sombre de tristesse le mois de décembre, mois de fêtes pourtant, la vie a continué depuis avec son mari, ses enfants et petits-enfants, mais le 15 Décembre est marqué dans son chapitre de vie, sa maman lui manque toujours.

    Son papa aussi parti lors de ses dix huit ans et demi lui tenant la main dans son dernier souffle.

    Cet article remonté pour ajouter quelques phrases.

    Ce jour est toujours ancré dans la mémoire, car vous avez deviné maintenant que vous me connaissez, Marie c'est le prénom donné lors du rédigé de cet article. 

    Mes petites filles qui n'ont pas connu ma maman c'est certain, car lors de son décès mes enfants étaient encore très jeunes m'ont appelée le 15 décembre disant qu'elles pensaient à moi, et je leur ai expliqué que maintenant la douleur n'est plus si vive et que l'avenir a fait continuer le parcours pour ceux qui restent, et même si j'en parle moins ce n'est pas oublier, c'est savoir que ma maman n'aurait pas voulu me voir souffrir, ni aucune personne d'ailleurs car elle était la bonté et avait une grande intelligence du coeur excusant la moindre chose.

    Toujours en manque !

    La vie est précieuse, chaque petit moment du parcours il faut le savourer...

    Écrit le 15 décembre 2007.

    ancien-28-jpg.jpg

     

     

     

     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique