•  

     

    Amour...aveugle.

     

    J'ai parfois des idées pour narrer une anecdote vécue, ou entendue, car sans me rendre compte les phrases fusent d'elles-mêmes.

    Pourtant en recherchant sur le net des photos, et des images afin de faire une vidéo, je suis tombée sur un texte qui m'a beaucoup émue, de par des souvenirs réels, et par le récit lui-même sur l'amour et l'amitié, alors je l'ai changé légèrement, afin de vous le faire découvrir et partager.

    Une fille aveugle se détestait terriblement parce qu'elle était aveugle, et ne l'admettait pas.

    Elle haïssait tout le monde, était odieuse, sauf avec un garçon, son ami très proche.

    Il était toujours présent  pour elle, l'aidant la soutenant, par amour.

    Un jour, elle lui dit :

      _ " Si seulement je pouvais voir le monde, je me marierais avec toi."

     Puis comme un miracle une personne lui a fait le don de ses yeux.

    Quand les bandages ont été enlevés, elle fut capable de tout voir, d'admirer,  incluant dans son regard son ami.

    Il lui demanda alors :

      _ " Maintenant que tu peux voir le monde, te marieras-tu avec moi ? "

    La fille le regarda et stupéfaite vit qu'il était aveugle aussi.

    La vue de ses paupières fermées la bouleversa.

    Elle ne s'attendait pas du tout à ça.

    La pensée de le voir ainsi pour le reste de sa vie la mena à refuser de le marier.

    Son ami la quitta en pleurs désespéré et quelques jours plus tard il lui écrivit une petite lettre qui disait :

     _ " Prends bien soin de tes yeux ma chérie, car avant   qu'ils ne deviennent les tiens ils étaient les miens..."

    ****

    Voici comment le cerveau humain fonctionne souvent quand l'état change.

    Seulement très peu de gens se rappellent ce qu'était la vie avant, et qui était la personne  toujours à leurs côtés dans les situations les plus douloureuses.

     

     

    tr2ert0n.gif

     

    Aujourd'hui avant de dire un mot cruel rappelez-vous de celui ou celle qui ne peut pas parler.

     

    Avant de vous plaindre du goût de la nourriture.

     

    Pensez à celui ou celle qui n'a rien à manger.

     

    Avant de vous plaindre de votre mari ou femme.

     

    Pensez à celui ou celle qui implore pour garder une compagne ou un compagnon.

     

    Aujourd'hui avant de vous plaindre de la vie, comme ça m'arrive aussi.

     

    Pensez à celui ou celle qui est parti (e) trop tôt d’ici-bas.

     

    Avant de pleurnicher de la distance à conduire.

    Pensez à celui ou celle qui fait à pied la même distance.

     

    Et quand vous êtes fatigué (e) et vous plaignez de votre travail.

    Pensez à celui ou celle qui n'a pas d'emploi,  à la personne handicapée et ceux et celles qui aimeraient avoir un travail.

     

    Et quand les pensées déprimantes semblent vous abattre.

    Mettez un sourire sur votre visage et pensez que vous avez cette chance de pouvoir le faire.

     

    Vous êtes en vie et vous êtes encore là.

     

     

    Amour...aveugle.

     

    Amour...aveugle.

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique