• Rien ne change en mentalités !

     

    Rien ne change grrr !

    Le 17 mai c'est la journée contre l'homophobie  qui ne devrait plus exister dans un monde parait-il de solidarité, j'en souris amèrement de ce mot qu'est solidarité, quoique un de mes fils tout jeune m'a dit :

       _ " Maman tu sais, la tolérance c'est de tolérer l'intolérance " !

    Eh oui, nous sommes en 2016, le 21e siècle bien entamé, et les mentalités au sujet de beaucoup de choses, n'ont guère évolué !

    Pourtant on entend :

    _ " Mais non, à moi ça ne fait rien d'aller voir une personne hospitalisée !

    Et lorsque cela arrive, il y a bien des gens qui se défilent et petite question, qui ose rendre visite au service où sont les sidéens ?

    Peu de monde, même la famille abandonne et ce n'est pas leur compagnie qui est contagieuse pourtant !

    Cela me rappelle une anecdote, une gentille femme condamnée atteinte de la tuberculose, désirait me voir en communiante, n'ayant pas de fille.

    Et bien j'admire ma mère qui faisant fi des on-dit m'a conduite à l'hôpital rendre visite à cette jeune femme qui est décédée peu après à l'âge de trente ans.

    Cette jeune femme était ma tante maman d'un petit garçon.

    Puis que dire de ce que je subissais étant enfant comme quolibets, mon père étant malade, par les gaz  d'Ypérite reçus dans les tranchées, où il n'avait pas demandé à partir, pour revenir avec les poumons foutus, les autres enfants pensant que c'était contagieux me tenaient à l'écart !

    Je n'ai pas attrapé de maladie, au contraire cela m'a forgé une doctrine pour mon avenir.

    Sachant, qu'il ne faut pas brader sa vie, mais pas être obsédé par une contagion lorsque l'on prend des précautions et qu'on respecte le processus dicté.

    Je relisais  une page de revue datant de 1995, sur le refoulement de la communauté gay, et bien en ce nouveau siècle l'homophobie existe toujours autant que ces années précédentes !...

    En avril 1995, une chorale composée de gay était invitée par la directrice d'un conservatoire qui l'ayant écoutée en mai 1994, avait été sidérée par leur talent, pour donner un concert au profit d'une association d'orphelins.

    Mais !

    Oui, il y a un... mais !

    L'article annonçant cet événement est tombé sous les yeux, d'une personne qui a dit :

    _ " Ciel une chorale de p...., mais cela va faire tache dans le programme, vous n'y pensez pas, chanter dans une église, c'est impensable !

    Paraît-il que cette interdiction venait de haut, voire de très haut, via les donateurs.

    Depuis la séparation de l'Eglise et de l'Etat, les paroisses pour vivre font ce qu'elles peuvent, sans crainte de passer par la haine de la différence !

    C'était donnant-donnant :

    _ " Vous savez mon Père cet immeuble que j'avais prévu de vous léguer après ma mort, hé bien, je le laisserais à quelqu'un d'autre !

    Vous avez le choix :

    _ " Cet immeuble ou vous laissez chanter ces dépravés dans votre église !

    Bel exemple !

    Mais difficile de choisir, compréhensif, pour ce curé pris en otage d'un chantage !

    Et, c'est ainsi que cette chorale bien cotée et estimée a été interdite de concert.

    C'est véridique, cela est révoltant et ça s'appelle Homophobie un mot qui ne devrait plus exister !

    Pourtant elle est toujours là, à chaque coin de rue, dans des familles, chez des soi-disant amis, et nous sommes en 2016 !...

    Rien ne change grrr !

    **************************

    « Ils étaient penauds...Le bonheur... »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    8
    Mercredi 18 Mai 2016 à 11:53

    Bonjour chère Mary

    Rien ne changera jamais dans le coeur de certaines personnes ; ils doivent être bien seul au fond .

    Nous avons une amie qui est porteuse du sida ( elle a été il y a des années perfusé ) 

    Nous allons la voir , mangeons à sa table ...

    Je suis sidéré par l'ignorance des gens parfois .

    Puis être là pour une personne dans le besoin c'est normal , à mon sens .

    Je te souhaite une très bonne journée.

    De gros bisous

    7
    Mercredi 18 Mai 2016 à 11:26

    Pourquoi, pour paraître "normal"

    devrions nous entrer dans "un moule"  ?

    qui, de surcroit, correspondrait à une "moralité" ?

    pour moi, ce sont ces dictateurs qui sont des racistes !

    et une honte pour l'humanité !

     

    merci pour ton article, MARY

     

      • Jeudi 19 Mai 2016 à 16:20

        Qui peut dire qu'est la normalité ?

        Merci Philippe, bise à ta maman et toi.

    6
    Mercredi 18 Mai 2016 à 11:16

    mafille toussait beaucoup à cause de sa mucoviscidose, à l'école on l'évitait. Les parents avaient fait courir le bruit que c'était peut-être contagieux. Il a fallu que le kiné qui la soignait aille mettre les choses au point et après c'était fini.

    Je tolère toutes les différences à la condition que la personne différente n'essaie pas de me convertir à ses idées après tout le monde a la droit de vivre en paix.

    Bonne journée

    5
    Mardi 17 Mai 2016 à 21:07

                                   

                              Afficher l'image d'origine

      • Mercredi 18 Mai 2016 à 09:31

        Merci Al pour ces mots @bientôt...

    4
    JM
    Mardi 17 Mai 2016 à 20:56

    Bonsoir Mary,

    Malheureusement, cette question est toujours d’actualité, difficile  de changer les mentalités.

    Je suis d’accord avec vous l’homophobie est un mot qui ne devrait pas exister. Il y a des femmes, des hommes libres de leurs choix. A partir du moment où ils sont heureux.

    BiseS.

    JM

      • Mercredi 18 Mai 2016 à 09:29

        Bonjour JM, encore merci pour votre présence..., malgré les activités sportives, biseS et bonne journée.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :