• Souvenir olfactif du passé...

    aodeur-de-cave-jpg.JPG

    Parmi beaucoup de souvenirs ancrés le long de mon parcours de vie, il y en a un olfactif qui reste enfoui et jamais plus je n'ai retrouvé cette odeur depuis des décennies, et  ne la sentirais plus...

    Je ne sais pas si vous avez aussi un souvenir ancien qu'il soit visuel ou autre, mais celui que je ressens, est vraiment présent, surtout quand je ferme les yeux, que je pense et revoie la rue, la maison où j'ai grandi, et cette odeur restée au fond de mon être, du  cerveau exactement, c'est celle que la cave exhalait, lorsque ma mère, mon petit frère et moi nous nous mettions à l'abri pendant la guerre.

    Dès que le bruit assourdissant des avions résonnait au lointain nous descendions les étroites marches de pierre rejoignant serrés l'un contre l'autre l'endroit sombre odorant d'une senteur mélange de fraîcheur et humidité.

    Mon père et mes grands frères ne venaient pas, ils restaient soit de garde dans la maison à écouter légèrement ce que disait le poste de radio quand il daignait marcher, ou allaient aider rasant les murs, les gens dont leur maison avait subi des dégâts.

    Cette odeur de cave me poursuit, je la sens réellement quand je me concentre.

    Cette cave communiquait avec celles des voisins de chaque côté pour s'entraider et éventuellement passer d'une cave à une autre.

    Mais quand nous avions le temps de courir nous allions dans l'usine au bout de la rue nous abriter pour plus de sûreté.

    L'odeur reste enfouie d'autant plus que lors des orages ma mère me faisait descendre avec elle dans la cave, tremblantes de peur lors des coups de tonnerre, suites de guerre restées en nous. 

    L'odeur de cave m'a toujours poursuivie, même encore maintenant.

    Elle me hante faisant partie de mon passé, de ma jeunesse, de ma vie de femme lors des visites à la maison où vivait ma mère.

    Je ne peux finir cet article sur une note nostalgique  trop triste, donc j'ai une anecdote à vous conter.

    Ma fille ainée allait toujours en vacances chez sa grand-mère ma maman, et celle-ci craignant que la petite ne tombe dans la cave par mégarde lui avait fait croire que dans cette cave vivait un gentil ourson, mais qu'elle ne devait pas le déranger, sauf pour lui jeter un morceau de pain que chaque jour la petite âgée de quatre ou cinq ans, du haut de l'escalier donnant la main à sa grand-mère se faisait un devoir et plaisir de jeter un crouton en criant :

      _" Tiens c'est pour toi petit nounours ".

    Dans les réunions familiales ce sujet arrive parfois au milieu des  discussions amenant la mélancolie mêlée à des étincelles de tendresse dans le regard.

     

    abondim-gif-copie-1.gif



    « C'est une fête Saint Valentin ?Quelques mots d'amour... »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Mercredi 14 Février à 10:00

    Il est très, très intéressant ton article !

    ...moi, c'est plus banal mais c'est en jardinant  que je retrouve certaines odeurs de mon enfance.

    je te souhaite une excellente journée avec des odeurs....

    2
    Jeudi 15 Février à 17:42
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :