• Une île de tes bras...

    C'est la  fête des musiciens, je ne vais pas recommencer à narrer l'histoire de  Sainte Cécile leur patronne.

    Je leur souhaite une bonne fête, c'est logique, la musique fait partie de la vie.

    Mais désolée je déroge aux convenances avec cette vidéo dans laquelle la belle voix de Hervé Vilard résonne, et nous entraîne dans une mélodie d'amour, de tendresse.

    J'apprécie cet interprète de nombreuses chansons aux sujets variés, qui jalonnent sa grande carrière.

     

    *

     

    Hervé Vilard né René Villard le 24 janvier 1946 à l’arrière d’un taxi qui conduisait sa mère à la maternité.

    Un père qu’il ne connaîtra jamais, une mère idéalisée qui perd la garde de ses enfants alors que ces derniers sont encore marmots sont les premiers souvenirs parentaux qu’il connaît.

    Trimballé de foyer en orphelinat, de parents adoptifs en familles d’accueils, le jeune René Villard, dont la jeunesse est une suite de fugues et de placements, se retrouve vite confié à une famille berrichonne, lui le petit parigot.

    C’est cependant au cœur du Berry que la rencontre avec un abbé érudit et ouvert d’esprit lui permet de s’initier à la littérature et à la musique, donnant une esquisse de sens à sa vie.

    Toujours un peu paumé, René Villard, à peine majeur, décide, à l’image de nombreux jeunes gens prêts à tenter leur chance sur scène, de monter à la capitale.

    D’auditions en radios-crochets, René Villard, qui par coquetterie se fait désormais appeler " Hervé "  et retire un L de son patronyme, découvre le cœur léger et le bagage mince, le parcours habituel de tout petit jeune qui souhaite conquérir Paris.

    Mais les premiers temps sont durs et c’est au cœur des foyers de l’assistance publique que le nouvellement baptisé Hervé Vilard doit souvent retourner pour éviter de tomber dans la mendicité.

    Une rencontre, cependant, va tout changer avec  le galeriste Daniel Cordier, ancien FFI et secrétaire de Jean Moulin, qui découvre le jeune homme et le prend sous son aile, allant jusqu’à l’adopter en 1962.

    Les relations exactes qui unissent les deux hommes font couler beaucoup d’encre, il reste cependant que grâce à Cordier qui l’encourage et lui offre des cours de chant, Hervé Vilard sort la tête de l’eau et envisage à nouveau de faire carrière dans la chanson.etc...

    petit résumé arrangé du net.

    *herve_vilard_reference.jpg

     

     

    dyn008 original 316 234 gif 2622397 781b9c2b80c84566dece464 ***********************************

    « Sortie Militaria Gravelines etc...Ça devient compliqué. »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :