• Une minute et tout est fini....

    Une minute et tout est fini....

     

    accident-jpg.JPG

     

     

    Lors de ta venue au monde le premier Avril, ce ne fut pas un canular, tu fis le bonheur de nos parents où, dans le foyer, tu étais le quatrième garçon.


    Ils attendaient une fille qui ne vint qu'à la septième place !


    Mais, adorant les enfants, ils étaient toujours heureux et papa prenait toujours en premier le bébé dans ses bras, si fier.

    Non, la farce horrible c'est ce maudit vingt et un décembre mille neuf cent soixante huit, où tu as quitté cette terre, après ce terrible accident de voiture dérapant sur la chaussée trempée et plafonnant, tragique minute, un camion traversant cette route,  peu fréquentée d'habitude !


    Tu étais parti chez le dépanneur de télés afin que tes enfants puissent regarder les programmes pendant les vacances de Noël.

    Blessé trop gravement tu succombas à peine arrivé à l'hôpital...


    La consternation et le chagrin se lisaient sur chaque visage, dans la vallée alsacienne où tu étais apprécié et honorablement connu.

    J'ai pris le train comme une somnambule, laissant mes enfants à la garde de leur papa, pour rejoindre ton foyer où dans la salle à manger trônait le sapin aux guirlandes multicolores.


    Triste et mémorable Noël qu'eurent les enfants.


    Tu laissais une jeune femme veuve à trente ans et cinq enfants.


    Toi, tu es parti dans ta trente neuvième année, avec devant toi un avenir très prometteur.

    Et à la morgue, endroit qu'il faudrait interdire aux personnes sensibles, quand je t'ai vu dans une  espèce de tiroir,  toi mon frère en pleine jeunesse encore, avec tes cheveux ondulés, tes yeux si bleus fermés à jamais, les bras des autres frères me soutenant, là, j'ai compris que c'était fini !


    Et que jamais plus je ne te verrai sourire, chantonner, ni admirerai ton élégance, avec ton feutre, tes hautes bottes de cuir et un port de tête qui en imposait !

    De toute ma vie passée, je n'ai eu aussi froid, le long du chemin qui grimpe jusqu'où tu reposes.


    Tes amis portaient sur leurs épaules ta dernière demeure, et comme tu dois être à l'étroit dedans, toi qui aimais les grands espaces et les marches au grand air.

    Le premier Avril c'est le jour de ta naissance, et si tu étais encore là, je t'aurais offert soit une pipe en écume, tu adorais fumer la pipe, ou un bon Whisky, pour ton anniversaire qui n'existe plus depuis le dernier fêté de tes trente huit ans.

    Tu me manques toujours...

     

     

    IMG

     

    av-chemin-2-jpg.JPG

     

     

    « Pâques souvenir.Dimanche à Calais »
    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    19
    poetamateur
    Lundi 3 Avril à 13:32

    il y a comme çà, des dates que l'on voudrait supprimer du calendrier....

     

    18
    Den had
    Dimanche 2 Avril à 06:18
    Les souvenirs de votre frère sont dans votre coeur et de là-haut il sait que vous pensez a lui biz
      • Dimanche 2 Avril à 20:08

        Merci Denis de prendre

        le temps pour déposer

        ces mots de réconfort...

        Je vous embrasse.

    17
    Jeudi 7 Avril 2016 à 17:25

    Bonsoir Mary

    Je suis très très émue , j'ai les larmes aux yeux .

    C'est triste , tellement triste une vie qui se brise aussi brutalement .

    Le chagrin de sa femme , des enfants , je peux le ressentir , ayant vécu le deuil du conjoint .

    Parfois la vie est bien injuste .

    Il faut bien souvent être fort moralement .

    De gros bisous Mary

    16
    Jeudi 7 Avril 2016 à 12:16

    Cette description me mouille les yeux...

    terrible souvenir...

    maudit camion...!

    bises

     

    15
    Mercredi 6 Avril 2016 à 13:51
    C'est terrible ces accidents et surtout pour cette famille privée du père.
    Bises
    14
    Jean Marie
    Mardi 5 Avril 2016 à 18:17

    C'est émouvant, la vie est injuste, partir en pleine jeunesse c'est cruelle.

    Certes, ils n'est plus là, mais vous ne l'avez pas oublié, et tant que sa famille pensera à lui, ils continuera de vivre au travers vous.

    Amitiés.

     

      • Mercredi 6 Avril 2016 à 20:58

        Merci de votre visite, c'est gentil, amitiés.

    13
    Mardi 5 Avril 2016 à 17:12

    Si bien écrit mais tellement triste et injuste la disparition brutale de ton frère !

    Pensées pour lui et pour toi.

    Amitiés Mary

    12
    Mardi 5 Avril 2016 à 17:06
    Très émouvant, pas trop de mots gros bisous ma douce
    11
    Mardi 5 Avril 2016 à 15:08

    ah oui Mary la vie n'est pas si belle  ...  parfois !  dur ...

    c'est  très émouvant ...     bisous bel am a+

    10
    PAOLO
    Lundi 8 Juillet 2013 à 20:23
    Comme la vie est injuste, et bien triste parfois
    9
    lionel
    Lundi 8 Juillet 2013 à 20:23
    très trisre, sinserement
    8
    Llionel
    Lundi 8 Juillet 2013 à 20:23
    C'est très émouvant .
    7
    ludovic
    Lundi 8 Juillet 2013 à 20:23
    très triste émouvant !
    6
    Mardi 28 Août 2007 à 19:24
    j'ai pas de mots !! amitiés pat
    5
    Vendredi 27 Avril 2007 à 10:39

    un petit coucou en passant... juste poour te souhaiter un très bon week end... tout ensoleillé... encore... alors profitons en!!!

    bisous

    4
    Samedi 31 Mars 2007 à 16:52

    cette lettre ouverte est vraiment très touchante... elle m'a vraiment émue... je connais aussi ce que tu as vécu... courage... la disparition d'un être cher fait mal à tout jamais....la colère aussi de le voir partir en pleine jeunesse... que dire??? si ce n'est une fois encore courage et bonne journée ....

    3
    Samedi 31 Mars 2007 à 12:14

    C'est terrible de tristesse ...mais tellement bien raconté avec le coeur et la sensibilité qui te caractérise

    Amitié Sarah

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :