• Vindiou cha ché bin vrai...!

    Fichier hébergé par Archive-Host.com

     

    Il y a quelque temps j'ai reçu ce message qui ma foi,  fait sourire, réfléchir et émeut en même temps, car il contient le réalisme de la vie d'avant, et vingt dieux ça c'est bien vrai ai-je envie de dire...!

    Bien que la technologie soit utile exploitée à bon escient.

     

    Vindiou cha ché bin vrrrai...

     

    Nés " es " entre 1930 et 1980.

     

    Nous étions les plus forts...!

     

    *

     

    Premièrement, nous avons survécu à l'accouchement par des mères qui fumaient et/ou buvaient ( pas toujours ) pendant qu'elles étaient enceintes.

    Elles prenaient des aspirines, mangeaient de la vinaigrette, des desserts, et n'étaient pas testées pour le diabète ou le cholestérol.

    Et après ce traumatisme, on nous endormait sur notre ventre dans des lits pour enfants avec de belles couleurs brillantes de peintures pleines de plomb.

    Nous n'avions pas de serrures aux portes et lorsque l'on faisait de la bicyclette, on avait des casquettes à la place de casques de protection.

    En tant que bébés et enfants, nous roulions en autos sans ceintures ni sièges pour bébés, ni coussins gonflables.

    Être dans la benne arrière d'une camionnette par une belle journée ensoleillée était toujours quelque chose de spécial.

    Nous buvions l'eau directement de la fontaine et non d'une bouteille.

    Nous mangions des petits gâteaux, du pain blanc, du vrai beurre et bacon.

    Nous buvions du chocolat avec du vrai sucre blanc.

    Et nous n'étions pas obèses.

     

    Pourquoi ?

     

    Parce que nous étions toujours en train de jouer dehors...

    Voilà pourquoi !

    Nous sortions de la maison le matin pour jouer toute la journée au grand air, à condition d'être revenus quand les lampadaires s'allumaient.

    Nous prenions des heures à construire nos planches à roulettes et descendions la côte avec ça, sans penser que nous n'avions pas de freins.

    Après avoir foncé dans les buissons une paire de fois, nous avons appris comment régler le problème.

    Nous n'avions pas de Playstations, Nintendos, X-box, iPod.

    Il n'y avait pas de jeux vidéos, pas 150 canaux au câble, pas de films vidéos ou dvd, pas de son stéréo ou de cd, pas de cellulaire, pas d'ordinateur et pas d'Internet .

    Nous avions des amis, et nous sortions dehors pour les retrouver !

    Nous tombions au bas des arbres, on se coupait, se cassait des os, des dents et il n'y avait pas de poursuites judiciaires pour cela.

    On recevait des fusils à plomb pour notre 10e anniversaire, faisions des jeux avec des bâtons et des balles de tennis, et même si on nous disait que cela pouvait arriver, on n'a pas crevé bien des yeux.

    Nous roulions ou marchions jusqu'à la maison d'un ami et frappions à la porte où nous entrions simplement et étions bien accueillis.

    Les parents étaient avec la loi.

    Ces générations ont produit quelques-uns des meilleurs preneurs de risques, têtes pensantes et inventeurs de tous les temps.

    Ces cinquante années ont été une explosion d'innovations et nouvelles idées.

    Nous avions la liberté, la peur de l'échec, le succès et les responsabilités qui vont avec, et nous avons appris comment gérer tout ça.

    Si vous êtes un de ceux-là.

    Félicitations !

    Peut-être que vous voulez partager ceci avec d'autres qui ont eu la chance de grandir, avant que les avocats ne viennent tout règlementer.

    Comme la vie était belle, limpide, parfois rude mais combien nous étions heureux !

    Envoyez ce message à vos enfants pour qu'ils puissent réaliser combien braves et chanceux étaient leurs parents...

     

     

    bonne-journee-3jpg.jpg


    « Dis rien. François Deguelt.Un couvent très spécial... »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    4
    bernard
    Mercredi 1er Février à 20:47

    Bôé pa stieaulà , m garchon , lé pourcio , y on kié dins !

    il fallait bien que je laisse une trace après ,l'intérêt que j'ai porté à cette lecture ...pardon pour le retard

    bonne soirée D'in ch'nord

    3
    Jeudi 26 Janvier à 08:34

    Ton texte dit bien la vérité sur la vie que nous menions autrefois....j'ai jamais vu mes parents faire du régime, ils mangeaient de tout mais voilà le travail de la terre n'était pas du gâteau !!!

    Que des malades autour de moi et moi je tourne au doliprane pour tenir le coup !!!

    Bonne journée, bisous

    2
    Mercredi 25 Janvier à 11:27

    Je suis en accord avec ce texte, j'ai de la nostalgie de ces temps où nous vivions dehors et où tous les gens se parlaient.

    Mes premières voitures n'avaient pas de ceinture et je suis toujours là, ma fille aussi.

    Bises 

     

    1
    poetamateur
    Mercredi 25 Janvier à 11:09

    Rien que le titre ...MDR !!

    ....et le texte nous ramène tant d'années en arrière que j'ai l'impression que c'était dans une autre vie....

     

    ...une vie plein de bonheur sans contraintes sans interdictions...

    le bonheur à l'état pur !!

     

    grand merci Marie !!

    bises et bonne journée !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :